Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 18:47

Photographiée en gros plan, la fleur du romarin a la grâce et la beauté d'une orchidée. Celui-ci est un romarin rampant qui pousse sur une restanque, dans le jardin de mes parents.

Tout le monde connaît le romarin, aromate utilisé en cuisine. Ici, il pousse à l'état sauvage et contribue à donner à la garrigue cette atmosphère parfumée qui est un régal quand on s'y promène aux beaux jours. Ses feuilles minces et dures, en forme d'aiguilles, sont très odorantes quand on les frotte entre ses mains. A l'état sauvage, le romarin forme de petits buissons qui parviennent à pousser dans le peu de terre qui s'accumule entre les rochers calcaires. On en fait aussi pousser dans les jardins, pour les besoins de la cuisine ; entretenu et arrosé, il peut devenir très gros, mais est moins fort que son cousin sauvage.

Le romarin était une herbe à caractère sacré pour les Romains, et un porte-bonheur. On en faisait brûler lors des offrandes aux dieux, ou en tressait des couronnes odorantes pour les fêtes. Le christianisme, plus tard, l'associa à la Vierge. Il servait au Moyen Age de base à de nombreux remèdes.

En général, on fait sécher le romarin avant de l'utiliser, de façon à concentrer son arôme. La cuisine méditerranéenne en fait un grand usage, et nous l'utilisons en particulier avec les viandes grillées : soit nous parsemons la viande en train de griller de feuilles de romarin, soit nous parsemons les braises de branches de romarin. Il s'utilise aussi pour les marinades de viande ou de poisson.

Une astuce, au passage : si vous voulez donner un goût de Provence à votre huile d'olive, placez dans une bouteille ou un flacon une ou deux branches de romarin et remplissez d'huile ; il suffit d'attendre quelques jours et l'huile s'agrémentera du goût du romarin. On peut aussi ajouter du thym et autres aromates.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Beit Prouvènço-La Provence
commenter cet article

commentaires

@nne marie 23/04/2006 09:57

 
Ici, pas ''d'herbes de Provence;; comme on dit mais beaucoup d'autres aromates !!!

Ankh-Neferkheperourê 26/04/2006 02:03

Il faudra un de ces jours qu'on parle des épices et des senteurs égyptiennes, un plaisir pour tous les sens ! Et ces extraordinaires étals dans les soukhs...