Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 01:22

Beaucoup de gens n'y pensent pas, mais l'Egypte ce sont aussi des merveilles d'art islamique. Le Caire offre des splendeurs architecturales qui rappellent que la ville fut dans l'histoire l'un des foyers artistiques les plus actifs du monde musulman. Il faut l'avouer, beaucoup de tour-operators négligent cet aspect, ou passent très vite dessus, et c'est souvent seul qu'il faut aller à la rencontre de cette richesse extraordinaire que recèle Le Caire.

Je serai obligé ici de faire un choix, car il y a tellement à voir qu'il ne suffit pas d'un article pour tout évoquer. Nous reparlerons de certains monuments dans la catégorie "Arts".

D'abord, nous verrons ici les mosquées, très nombreuses, parmi lesquelles un certain nombre de chefs-d'oeuvre incontournables lors d'une visite au Caire :

Intérieur de la mosquée d'Amr ibn al-'As.

- La mosquée d'Amr ibn al-'As : la plus ancienne de toutes, fondée par le conquérant de l'Egypte en 641, dans le quartier de Fustat. En réalité, il ne subsiste quasiment rien de cette mosquée initiale, dont le toit était soutenu par des troncs de palmier. La mosquée a été agrandie et remaniée à la période abbasside, en 827, par le gouverneur Abd-Allah ibn Tâhir, avec la grande salle hypostyle et les architraves de bois sculpté (celles conservées dans le mur de la qibla) ; les arcades reposent sur des colonnes de marbre antiques réemployées. Après une période de détérioration sous les Ottomans, la mosquée est restaurée en 1797 par Mûrad Bey, qui reconstruit les arcades perpendiculaires au mur de la qibla, alors qu'elles étaient antérieurement parallèles à celui-ci.

La cour de la mosquée d' ibn Tûlûn.

- La mosquée d'ibn Tûlûn : considérée comme la plus ancienne du Caire, car elle nous est quasiment parvenue dans son état d'origine. Elle fut construite durant la période tûlûnide, en 876-879, quand ibn Tûlûn fonda al-Qata'i au nord de Fustat. Cette mosquée est fortement influencée par l'architecture irakienne, en particulier celle de Samarra, où ibn Tûlûn avait reçu sa formation militaire ; cette influence se retrouve dans l'utilisation de la brique, les piliers ornés de colonnes engagées sur lesquels retombent les arcades, dans les décors de stuc et de bois sculpté, et surtout le minaret en spirale, unique en son genre en Egypte et reproduction de celui de Samarra. Cette mosquée est une pure merveille, il faut absolument la visiter.

Façade principale de la mosquée al-Azhar.

- La mosquée al-Azhar : construite en 970-972 durant la période fâtimide, juste après la fondation de la nouvelle capitale, al-Qahira. Dès 989, elle devient le centre d'un ensemble d'enseignement théologique, rôle qu'elle conserve aujourd'hui et qui fait son renom dans le monde musulman. Elle n'a cessé d'être agrandie au fil des siècles. La salle hypostyle d'origine se distingue, comme la Grande Mosquée de Damas, par un transept menant au mihrâb central.  Le calife al-Hâfiz y ajouta au XIIe s. les portiques de la cour. Une grande partie des décors de stuc de ces deux périodes subsistent. A l'extérieur, la mosquée est entièrement cernée par des contructions ajoutées au fil des siècles. Les sultans mamelouks Qâyitbây et Qânsûh al-Ghûrî y construisirent deux minarets et aménagèrent une nouvelle entrée. De nombreux princes ajoutèrent des madrasa (écoles). La plupart des façades actuelles datent des XVIIIe et XIXe s. Là encore, un édifice extraordinaire qu'on ne peut manquer de visiter.

Cour de la mosquée Sultan Hassan, avec vue sur l'un des iwân.

- La mosquée Sultan Hassan : construite en 1356-1359 au début de la période mamelouk. Elle dépasse toutes celles qui l'ont précédée par ses dimensions monumentales. Elle est conçue comme une mosquée à 4 iwân autour d'une cour centrale. L'ensemble comprend des madrasa et un mausolée placé dans l'axe de l'iwân contenant la qibla. Une partie de la décoration fut laissée inachevée après la mort du sultan. Le grand minaret est le plus haut du Caire. La mosquée se dresse sur une vaste place, au pied de la citadelle. Là encore, un chef-d'oeuvre.

La mosquée Sultan Hassan (à gauche) et la mosquée el-Rifai (à droite).

- La mosquée el-Rifai, voisine de la précédente, offre beaucoup moins d'intérêt architectural (pastiche du début XXe s.) ; elle est cependant souvent visitée par les touristes, car elle renferme les tombeaux de Faruk, dernier roi d'Egypte, et de Mohammed Reza Pahlavi, le dernier shah d'Iran.

L'intérieur de la coupole de la mosquée de Muhammad 'Alî, dans la Citadelle.

- La mosquée de Muhammad 'Alî : construite en 1830-1848, durant la période ottomane, à l'intérieur de la Citadelle de Saladin, elle est d'un style totalement étranger à l'Egypte qui rappelle les mosquées d'Istanbul. Son énorme dôme central est supporté par 4 semi-dômes et surmonte une vaste salle carrée. Elle est précédée d'une large cour à portiques. La décoration, en particulier les murs plaqués d'albâtre, est elle aussi de type ottoman. Elle mérite quand même une visite, ne serait-ce qu'à cause de ses dimensions.

Avec les mosquées d'Amr ibn al-'As, d'ibn Tûlûn, al-Azhar, Sultan Hassan et de Muhammad 'Alî, vous aurez eu un bon aperçu des différentes périodes de l'architecture cairote.

 

Dernière chose : la visite des mosquées ne pose aucun problème au Caire, même pour les non-musulmans. Il suffit d'avoir naturellement une tenue correcte (bras et jambes couverts, en particulier pour les femmes, pas de décolleté, mais aucune obligation pour les femmes de se couvrir la tête, par exemple), mais ça vaut pour tous les lieux de culte quels qu'ils soient à travers le monde, et laisser vos chaussures à l'extérieur.

(photos : cites-du-monde et lille ).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sevy 03/05/2006 20:39

c'est très beaufranchement ca donne envie d'y aller !bonne soiréeà bientôt

Ankh-Neferkheperourê 03/05/2006 23:11

N'est-ce pas ?  Le Caire est une ville fascinante, elle ne laisse pas indifférent.
Bonne soirée, et à bientôt !
Nefred

@nne marie 03/05/2006 11:19

Que de merveilles sans oublier le tombeau du Sha d'iran decede au Caire en 1980. Bizzz @nne marie

Ankh-Neferkheperourê 03/05/2006 15:59

Les mosquées du Caire sont splendides, en particulier leur décoration. C'est vraiment un aspect de la ville qu'il ne faut pas manquer.
Bizzz
Nefred