Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 22:50

Nous voici arrivés à la troisième et dernière position du retable. Les volets peints sont complètement ouverts, ainsi que la prédelle. Ainsi sont placés en contact les parties sculptées par Nicolas de Haguenau (centre du retable et prédelle) et les deux volets latéraux peints par Matthias Grünewald. Ce qui est extraordinaire, c'est que se trouvent ainsi réunies deux oeuvres qui ne sont pas tout à fait contemporaines : les sculptures furent d'abord réalisées vers 1490, puis les volets peints entre 1512 et 1516.

 

 

Le retable dans sa 3e position, avec la partie centrale et la prédelle sculptées.

 

La caisse centrale sculptée (bois polychrome et doré).

 

La partie centrale présente, dans un riche décor gothique formant trois niches, trois personnages en haut relief. Au centre, St Antoine en majesté, assis sur un trône et portant le bâton terminé par un Tau, reçoit des offrandes de deux personnages agenouillés à ses pieds : celui de gauche lui offre un coq, celui de droite un cochon. A droite, St Jérôme sous les traits d'un prélat, le lion à ses pieds ; St Jérôme a écrit la vie de St Paul l'Ermite et raconté la visite de St Antoine à l'ascète. A gauche, sous les traits d'un évêque, St Augustin, dont les Antonins avaient adopté la règle ; agenouillé à ses pieds en direction de St Antoine, Jean d'Orlier, précepteur de l'ordre. Sur la prédelle, dans une série de niches, le Christ en majesté (niche centrale) entouré des apôtres groupés trois par trois dans quatre niches plus basses. Ces sculptures comptent parmi les chefs d'oeuvre de l'école rhénane pour le gothique tardif.

 

La visite de St Antoine à St Paul l'Ermite (volet de gauche).

 

 Le volet de gauche, peint, représente la visite de St Antoine à St Paul l'Ermite.  Les deux saints sont assis dans un paysage étrange et désolé, ce désert d'Egypte dans lequel se retirèrent les ancêtres des moines, désert qu'évoque le palmier. St Antoine est vêtu d'un grand manteau bleu, tandis que l'ascète ne porte qu'une tunique faite de végétaux tressés. Conformément au récit de la "Légende Dorée", le corbeau apporte comme chaque jour de la nourriture à l'ermite. Une biche est allongée à ses pieds. En bas sont représentées les herbes servant à confectionner le "baume de St Antoine" avec lequel on soignait les malades.

 

La Tentation de St Antoine (volet de droite).

 

Le volet de droite, également peint, représente la célèbre scène de la Tentation de St Antoine. Dans un paysage tout aussi étrange, St Antoine est terrassé par des démons qui ne sont pas sans rappeler l'univers inquiétant de Hieronymus Bosch. Tandis que les démons le tourmentent et s'emparent de son manteau, le saint aperçoit dans le ciel, dans un halo de lumière, le Christ qui va mettre en fuite les créatures de l'enfer et soigner ses blessures. La cabane qui lui sert de refuge a été incendiée. Le tumulte de cette scène contraste avec le calme qui se dégage de la Visite qui lui fait pendant.

 

On retrouve dans ces deux scènes l'art subtil de la couleur qui caractérise Matthias Grünewald. Les tons s'harmonisent parfaitement avec les ors des parties sculptées.

 

Pour poursuivre cette rencontre avec cette oeuvre majeure de l'école gothique rhénane, voici deux liens, un premier dont sont tirées la plupart des illustrations de cet article, et un second qui s'attache plus particulièrement à en décrypter les symboles.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Ptah - Arts
commenter cet article

commentaires