Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

7 mai 2006 7 07 /05 /mai /2006 13:38

J'adore Zazie, personnage atypique de la scène française. Pas seulement parce qu'elle a écrit des chansons "gay friendly", je vous rassure. Miss de Truchis de Varennes (c'est son vrai nom, pour ceux qui ne le sauraient pas) un est un personnage simple, authentique, symapthique, une aristo fantasque comme je les aime ; et elle a un vrai talent original. Elle écrit des textes excellents, qui savent jouer avec les mots de la langue française et donner des émotions, sur des musiques variées et agréables.

Parmi mes chansons favorites : "Rue de la Paix" qui reste excellente bien qu'on l'ait beaucoup entendue, "On éteint" qui livre une souffrance pudique, "Adam et Yves" bien entendu, "Sur toi",  la mélancolique et bien sentie "Qui m'aime me fuit", la très touchante "Si j'étais moi", l'excellent duo avec Axel Bauer "A ma place", la superbe "Toc toc toc" (moi aussi j'aimerais bien qu'il arrive, le loup, et lui ouvrir ma porte...)... et bien d'autres.

Les paroles de cette chanson que je trouve magnifique  :

Si j'étais moi

"Si j'étais moi

Ni la montagne à gravir

Au bord du vide , la neige à venir

Ne me feraient peur

Si j'étais moi

Ni les pages à écrire

Ni de trouver les mots pour le dire

Ne me feraient peur

Mais je me lâche la main

Je m'éloigne de moi

Je me retrouve au matin

Sur la mauvaise voie

Quand on se perd en chemin

Comment venir à bout

De ces efforts inhumains

Qui nous mènent à nous

Si j'étais moi

Ni la femme que je suis

Ni même l'homme qui dort dans mon lit

Ne me feraient peur

Si j'étais moi

Ni les démons que je cache

Les idées noires, les flammes que je crache

Ne me feraient peur

Mais je me lâche la main

Je m'éloigne de moi

Je me retrouve au matin

Sur la mauvaise voie

Quand on se perd en chemin

Comment venir à bout

De ces efforts inhumains

Qui nous mènent à nous

Si j'étais moi

Tout ce que j'ai sur le coeur

Ce que je fais de pire et de meilleur

Ne me feraient peur

Si j'étais moi

Ce que je fais de pire et de meilleur

Ferait mon bonheur "

 

Beau texte, non ? Beau et émouvant... Une autre Zazie que celle que montrent habituellement les média, plus sensible, plus intimiste.

 

Et son père, monsieur de Truchis, est un homme étonnant que j'ai eu l'occasion de rencontrer, personnage atypique lui aussi, artiste, cultivé... mais là, on entre dans le privé...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple d'Hathor - Musique
commenter cet article

commentaires