Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 13:57

Des travaux sur la place du Trémaillon, à Ollioules, viennent de mettre à jour une portion des anciens remparts de la ville (ce qu'on appelle en provençal maritime "lei barri"). Mise au jour extraordinaire pour les amoureux du patrimoine, surprise de certains habitants devant notre ébahissement au sujet de quelques pans de vieux murs, émotion en tout cas chaque fois que le passé surgit de terre.

 

Au milieu des déblais récents, le rempart surgit...

Nous connaissions déjà la présence du rempart dans cette zone et disposions de clichés du début du XXe s. sur lequel des vestiges encore intacts apparaissaient. La découverte va permettre de mieux connaître le rempart et son histoire, sa nature aussi, et peut-être de préciser sa datation.

La présence d'enduit sur le parement extérieur pourrait indiquer une habitation aménagée contre le rempart, à une époque que le matériel associé devrait permettre de préciser...

Des portions des remparts d'Ollioules étaient déjà visibles, en particulier le long de la Reppe, sur l'avenue Barthélémy Dagnan, une tour donnant sur la place Jean Jaurès et surtout une superbe portion complète, du sol au crénelage, contre l'église St-Laurent sur le Cours Voltaire. Des vestiges subsistent aussi dans certaines caves et sous les enduits de certaines façades. Dans sa politique de réhabilitation et de valorisation du patrimoine, la municipalité a d'ailleurs le projet de valoriser les remparts, dont l'importante portion le long de la Reppe a déjà été restaurée et mise en éclairage la nuit.

La portion complète du rempart conservée contre l'église : une très belle archère au-dessus de la porte ouverte au XIXe s. et surtout, au sommet, le crénelage, perturbé par des aménagements tardifs mais encore bien visible.

On ignore la date de construction du rempart d'Ollioules, mais ils remontent vraisemblablement au XIIIe s. Une certitude, des travaux sont mentionnés du XIVe au XVIe s. Les anciennes portes fortifiées, comme la tour du Flascou dans le quartier médiéval, ont toutes été abattues au début du XIXe s. Il y avait en tout 6 portes, peut-être une 7e dont on soupçonne l'existence.

Une fois de plus, Ollioules révèle l'extraordinaire richesse de son patrimoine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Beit Prouvènço-La Provence
commenter cet article

commentaires