Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 17:00

"Ley songes messongiers, l'on dis coumunament ;

You va saby de vray n'estre que vanitat ;

Toutey fes l'on ley pou tournar en veritat

Et lous faire veray, segon mon jujament."

(Michel Tronc, Las Humours à la Lorgino, fin XVIe s.)

Traduction :

"Songes sont mensonges, a-t-on coutume de dire  ;

Je sais en vérité qu'ils ne sont que vanité ;

Toutefois, on peut les tourner en vérité

Et les faire vrais, selon mon opinion."

 

Pour situer l'auteur, sur lequel je reviendrai à l'occasion (il faudra absolument que je vous présente "Las Humours à la Lorgino", un régal ! ) il est l'un des derniers représentants de la littérature de langue provençale, avant l'invasion définitive du français jusqu'à ce que les Félibres la fassent revivre. La Provence de la Renaissance garde encore très vivantes ses traditions artistiques et culturelles, ainsi que sa langue, cette langue extraordinaire de beauté sonore, de vivacité et d'humour ; ce ne  sera qu'à partir du règne de Louis XIV que le français se généralisera, nous en reparlerons...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Hou - Citation
commenter cet article

commentaires