Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 07:51

Mon amie la rose

 

On est bien peu de choses,

Et mon amie la rose

Me l'a dit ce matin.

A l'aurore je suis née,

Baptisée de rosée.

Je me suis épanouie,

Heureuse et amoureuse,

Aux rayons du soleil.

Je me suis fermée la nuit,

 Me suis reveillée vieille.

 

Pourtant j'etais trés belle,

Oui j'etais la plus belle

 Des fleurs de ton jardin.

 

 

On est bien peu de choses,

Et mon amie la rose

Me l'a dit ce matin.

Vois le Dieu qui m'a faite

M'a fait courber la tête,

Et je sens que je tombe,

Et je sens que je tombe,

Mon coeur est presque nu,

J'ai le pied dans la tombe.

Déjà je ne suis plus.

Tu m'admirais que hier

Et je serais poussière

Pour toujours demain.

 

On est bien peu de choses,

Et mon amie la rose

Est morte ce matin.

La lune cette nuit

A veillé mon amie.

Moi en rêve j'ai vu,

Eblouissante et nue,

Son âme qui dansait,

Bien au-delà des nues

Et qui me souriait.

Croit celui qui peut croire,

Moi j'ai besoin d'espoir

 Sinon je ne suis rien.

 

 

On est bien peu de choses,

Et mon amie la rose

Me l'a dit ce matin.

Vois le Dieu qui m'a faite

M'a fait courber la tête,

Et je sens que je tombe,

Et je sens que je tombe,

Mon coeur est presque nu,

J'ai le pied dans la tombe.

Déjà je ne suis plus.

Tu m'admirais que hier

Et je serais poussière

Pour toujours demain.

 

El-wardi sahbî

'Alli 'ala haga

El-naharda wa fil-layl

El-wardi sahbî

El-wardi sahbî

'Alli 'ala haga

El-naharda wa fil-layl

El-naharda wa fil-layl

 

C'est bien entendu la version de Natasha Atlas, sur l'album "Gedida" (1998-1999), magnifique... Et enregistrée au Caire !  Françoise Hardy peut se rhabiller, na ! Je préfère la version masreyya (égyptienne) de Natasha ! Bon, il faut quand même mentionner l'auteur du très beau texte de la chanson, Cécile Caulier...

 

Et attention, pas de message politique : on parle de poésie, et du temps qui passe, vous savez, dans le style de la fameuse mignonne qui allait voir si...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

@nne marie 04/06/2006 10:23

Je dois te dire que j'aime cette chanson, le texte et la musique mais alors pas franchement le style de Natasha Atlas ! !Bon dimanche. Bisous @nne marie

Nefred 04/06/2006 12:56

ahah ! Natasha contre Françoise Hardy, c'est drôle : une rondouillette et une maigrichonne, qui gagnera ? Hihi !
Ben alors, tu n'aimes pas Natasha ? Il faut avouer qu'avant de découvrir certains albums, en particulier les versions faites pour le Moyen-Orient (certaines chansons, jugées licencieuses ou subversives, ont dû être supprimées pour certains pays arabes), je n'aimais pas spécialement non plus...
Bizzz, et bon début de semaine, yâ ukhtî !
Nefred