Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 20:24

J'ai choisi de vous parler ce soir de quelques mots de moyen français qui ont changé de sens, et dont le sens originel, souvent oublié, a de quoi nous surprendre. Quand on lit en novice un texte de cette époque, on peut avoir l'impression de le comprendre, car certains mots n'ont pas ou peu changé de forme, mais on commet en réalité de terribles contresens. En même temps, le glissement du sens originel vers le sens actuel laisse deviner une histoire succulente qui devrait ravir les amateurs d'étymologie et de jeux de mots...

Pour situer les choses, le moyen français est un état de notre langue qui commence vers le milieu du XIVe s. et se poursuit jusqu'au début du XVIIe s., succédant à l'ancien français et précédant le français classique de l'époque de Louis XIV.

 

 

Un cafard, par exemple, signifie alors un faux dévot ; ce terme apparaît vers 1512 et vient de l'arabe "kafir" signifiant "incroyant". Plus tard, les huguenots vulgariseront le sens de dénonciateur hypocrite. Enfin, au XVIe s., un cafard est également un prêtre défroqué. Quant à l'adjectif cafard, aujourd'hui disparu, il signifiait hypocrite. Au milieu du XVIe s. apparaît le verbe cafarder, dans le sens de dénoncer ou de faire l'hypocrite. La cafarderie ou cafardise est la dévotion feinte, la ferveur hypocrite. Amusant, non ?

L'adjectif fafelu, apparu vers 1460 et devenu vers le milieu du XVIe s. farfelu, signifie dodu, bien fourni. Plus étonnant, n'est-ce pas ?

Le magaut est au XVe s. un sac, une poche, une besace : mettre la main sur le magaut signifie alors s'emparer de la bourse de quelqu'un. Au XVIe s. apparaît, avec l'orthographe magot, le sens d'argent gardé en réserve. De la bourse au magot, il ne fallut qu'un siècle !

Enfin, un taquin est alors un avare ou un truand ; ce mot apparaît au XVe s. La taquinerie, mot apparu plus tard, au milieu du XVIe s., désigne l'avarice, mais aussi de petites méchancetés qui agacent, des mesquineries, annonçant le sens actuel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 06/07/2006 01:28

Est-il farfelu à cette heure et en ce jour de toujours detester le foot ou faut-il être taquin pour ne pas faire qq louanges à cette équipe de France de FOOT qui continue sa route ? Je ne cafarderais pas à tes voisins tes aversions afin qu'ils ne saccagent pas ton appartement à la recherche de qq magot pour s'offrir une place pour voir la finale dimanche soir!
Le 9 juillet ma fille fête ses 18 ans et j'aimerai bien pour le plaisir des accrocs (qui sont de plus en plus nombreux!!) et le sien, que cette équipe française enflamme encore le stade et les coeurs des foules.
Ami, je te trahis;milles excuses!
Bises
Domi K

Nefred 06/07/2006 11:00

Excellent, chère Domi ! J'en ris encore ! Quel talent !
18 ans, la pichoto ? Bon, mais que va-t-elle faire de tous ces braillards barbares qui vont hurler dans les rues et se saoûler jusqu'au petit matin, hein ? Non, non. Mieux vaut lui souhaiter un beau voyage au pays des pharaons... hihi !
Je vois en effet, Madame, que vous me trahissez ! Fi donc, vous serez condamnée à manger tout cru un ballon de foot. Pour ma part, je multiplie les incantations, je vais bien finir par trouver la bonne... lolll
Bises
Nefred