Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 13:19

L'olivier est l'un des symboles forts de la Provence, source de prospérité et de richesse depuis l'Antiquité. On pense que ce sont les Grecs qui ont apporté en Provence la culture de l'olivier et la technique de fabrication de l'huile d'olive, même s'il semble que les populations indigènes aient connu l'utilisation de l'olivastre, cousin sauvage de l'olivier. En tout cas, la culture de l'olivier est antérieure à l'époque romaine. Les premières traces d'huileries apparaissent dans les oppida celto-ligures qui étaient en contact avec les comptoirs grecs de la côte.

 

Un vieil olivier ollioulais...

L'olivier est un arbre qui a la particularité de vivre très longtemps et d'être extrêmement résistant. Ce qu'on ignore souvent, c'est que l'olivier fait des fleurs, qui donneront les fruits que sont les olives. Ces fleurs blanches apparaissent en grappes au printemps sur les rameaux de l'année précédente, ce qui rend la taille des oliviers précise et délicate : si on supprime les précieuses pousses, pas d'olives pour une année. Fécondées, les fleurs donneront de petites olives qui vont durant tout l'été et l'automne se gorger de soleil. Les olives peuvent être récoltées à divers stades de maturation, d'où les olives vertes, pas entièrement mûres, et les olives noires, arrivées à maturité. La récolte se fait de novembre à janvier selon les régions, période durant laquelle les moulins à huile connaissent une grande activité. Il y a plusieurs systèmes de récolte des olives : le gaulage, qui consiste à secouer les branches à l'aide d'une gaule, mais ce procédé risque d'endommager l'arbre ; la cueillette à la main, qui reste la plus sûre, et se faisait autrefois avec des échelles particulières ; on peut aussi placer des filets sous les oliviers et attendre que les olives très mûres se détachent.

 Fleurs d'olivier prêtes à éclore...

Les fleurs (on en aperçoit encore quelques-unes) ont donné naissance à de petites olives...

Il existe un grand nombre de variétés d'oliviers, même si leur nombre a eu tendance à décroître dans la seconde moitié du XXe s. Aujourd'hui, on s'attache à réhabiliter, quand c'est encore possible, les variétés anciennes traditionnelles de chaque terroir. Car l'huile d'olive est comme le vin : elle résulte d'un mélange entre diverses variétés d'olives qui permettent d'obtenir un goût particulier à chaque région, et autrefois même à chaque ville ou village. Dans une série d'articles spécifiques sur les moulins à huile, nous expliquerons comment on fabrique l'huile d'olive, et le vocabulaire qui y est associé. De même que nous évoquerons les recettes des olives confites, puis marinées, dont tous les Méditerranéens sont friands ; notons simplement pour le moment que l'olive n'est pas consommable telle quelle, cueillie sur l'arbre, mais exige une préparation.

 

Une oliveraie ollioulaise, avec dans le lointain la rade de Toulon... es pas bèu moun païs ?

Puisque nous parlions de vocabulaire, voici quelques termes provençaux associés à l'olivier.En provençal, l'olivier se dit 'oulivié (prononcer "ooulivié") ou ouliéu (prononcer "ouliéou"), et une oliveraie se dit 'ouliveiredo, tandis que l'olive est dite 'oulivo. 'Ouliva ou 'ouliveja, c'est faire la cueillette des olives, qui est l' 'oulivage ; l'  'oulivèlo est le chant de l'olivaison. L'  'oulivaire et l'  'oulivarello sont ceux qui cueillent les olives.

La cueillette des olives à l'époque romaine (mosaïque de St-Romain-en-Gal).

L'échelle traditionnelle utilisée en Provence pour cueillir les olives : triangulaire et reposant sur un pied à l'arrière.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0002:@nne marie 09/07/2006 20:02

Bel article si instructif.Il va falloir que je me renseigne car l'Egypte produit aussi de l'huile d'olive. Cela vient du fayum région que je ne connais pas bien.Bizzz  @nne marie

Nefred 09/07/2006 23:22

Depuis l'Antiquité, les Egyptiens cultivent en effet l'olivier et produisent de l'huile d'olive, mais j'avoue être peu renseigné sur la question ; donc, ce serait très intéressant si tu trouves des infos là-dessus.
Par contre, nous avons découvert dans de vieux textes que les marchands d'Ollioules faisaient au Moyen Age le commerce de leur huile d'olive avec Alexandrie ; amusant, non ?
Bizzz
Nefred

Nadine 08/07/2006 18:44

Bonjour Nefred,
Ton dernier post que j'ai reçu, c'est Esna. Or, je constate que je n'ai pas reçu les autres. Tu n'as pas envoyé les news ? Suis-je bien toujours inscrire dans ta liste des "abonnés" à ta newsletter. En ce moment, je ne reçois pas non plus les articles de Christian de Nissa. Et les miens, tu les reçois ? L'informatique me dépasse !
Bon, très bien ton article sur l'olivier, c'est le genre qui me plait. Chez nous, l'échelle pour la cueillette n'est pas comme ça, c'est un escaraçon. Tu en as déjà vu ? Je t'envoie une photo perso sur ta bal.
Bizzzz Nadine

Nefred 09/07/2006 12:13

Pas de souci, Nadine, tu es toujours dans la liste de la newsletter / papyrus express ; mais je n'envoie pas systématiquement tous les nouveaux articles. Et je reçois bien les tiens, pas de souci, mafeesh mushkela !  ; )
Merci pour la photo de l'escaraçon. J'en avais déjà vus, mais j'ignorais le nom. Ici, à Ollioules, c'est plutôt l'autre type d'échelle. Comme quoi tu vois, à peu de kilomètres de distances, il y a des différences ; la richesse de notre Provence dans son habileté à s'adapter !
Grosses bises
Nefred