Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 21:51

Dans l'idée de la plupart des Occidentaux, l'arabe est une langue qui semble pratiquée uniformément d'un bout à l'autre du monde arabe. Quand j'ai commencé, enthousiaste, à apprendre cette langue, je pensais qu'elle m'ouvrirait les portes du monde arabe tout entier ; ce n'est qu'une fois que j'ai commencé à étudier et à discuter avec des amis arabophones que je me suis rendu compte que la réalité était plus complexe. Du coup, j'ai entrepris d'apprendre parallèlement et l'arabe dit "littéral" ou "littéraire", et l'arabe dialectal égyptien.

En effet, on distingue plusieurs formes d'arabe, qui ne sont pas toutes utilisées partout, et pas toutes dans le même contexte.

Il y a d'abord l'arabe coranique, qui est la langue du Coran, la langue religieuse en quelque sorte ; c'est une forme historique de l'arabe, pour faire simple, qui n'est plus utilisée qu'en contexte religieux. La plupart du temps, seules les personnes ayant fait des études religieuses le comprennent totalement, en tout cas dans de nombreux pays où il diffère beaucoup de la langue courante.

Ensuite, il y a ce qu'on appelle l'arabe "littéral" ou "littéraire", qui est l'arabe écrit. C'est en quelque sorte une langue commune au monde arabe, pour simplifier là encore, qui est très proche de l'arabe pratiqué dans la péninsule arabique (Arabie Saoudite, Emirats, etc.), mais en diffère par certains aspects. C'est l'arabe qui est enseigné dans les écoles, qui est utilisé pour écrire dans les journaux, etc.

Enfin, il y a les différents dialectes arabes, qui sont parlés dans différentes zones ou même certains pays. Il y a en gros trois grandes familles de dialectes : ceux de l'Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye), ceux du Proche-Orient (de la Syrie à l'Egypte) et ceux du Moyen-Orient (Iraq, Koweit, péninsule arabique). Je rappelle au passage que les Iraniens parlent le persan, non l'arabe, et que le turc est une langue non apparentée à l'arabe, mais venue d'Asie Centrale. A l'intérieur de chacun de ces groupes, il y a des variantes : par exemple, même s'ils sont proches, les dialectes égyptien et libanais sont différents.

Ce qui signifie que dans le monde arabe, en gros, on lit l'arabe littéraire et on parle en arabe dialectal de la zone où on habite. Les différences ne sont pas toujours minimes. Si certaines portent sur la prononciation, comme nous en reparlerons, il y a aussi des mots et expressions qui sont propres à chaque dialecte. Evidemment, si vous parlez en arabe littéraire, il y a de grandes chances qu'on vous comprenne ; mais cela risque de faire sourire, même si on sera content que vous fassiez l'effort de parler arabe. Donc pour lire l'arabe et acquérir les bases du fonctionnement de la langue, il est utile d'apprendre l'arabe littéraire ; par contre, pour pouvoir parler avec les gens et se débrouiller dans des situations de la vie quotidienne, il faut apprendre au moins le plus courant en arabe dialectal. Difficile, tout ça ? Mais non, vous verrez, c'est passionnant. Pour bien entendre les différences entre les dialectes, un excellent moyen est d'écouter de la musique orientale venant des différents pays du monde arabe ; très vite, votre oreille se fera aux différences de prononciation...

Par exemple, la consonne arabe jîm ( -j ) se prononce en principe -j (comme dans le français "jeu") en littéraire, mais -dj dans la plupart des dialectes et -g (toujours dur, comme le français "guetter") en égyptien : jamîla ("jolie") se prononce "jamila" en littéraire, "djamila" dans de nombreux dialectes et devient "gameela" en égyptien ("gamila"). Un homme se dit rajul en littéraire, mais ragel ("raguèl") en égyptien. La différence est minime, mais il faut connaître ces variantes pour s'y retrouver...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0002:@nne marie :0002: 13/07/2006 09:06

Bonne journée ! ! ! Bisous @nne marie

Nefred 13/07/2006 21:14

Aiwaaaaa ! C'est le week-end ! Pour une fois, nous sommes en week-end en même temps, yâ ukhtî !
Bizzz
Nefred

Pénélope 13/07/2006 07:11

Bonjour Nefred. Et merci de ton accueil. Suis passionnée par l'Egypte alors je me suis collé un lien sur ton blog pour revenir le lire quand j'aurais un peu plus de temps (je pars au boulot snif!). Bises Péné

Nefred 13/07/2006 21:12

Bonsoir, Penelope !
Quel plaisir de te trouver ici ! Mais c'est génial que tu sois passionnée d'Egypte ! Tu verras, nous sommes un certain nombre dans ce cas ici, comme Anne Marie, qui vit là-bas, et Theti, avec laquelle s'organise un projet de voyage, Domi, qui y a fait plusieurs voyages, et Sheryne, qui est mariée à un Egyptien. J'espère que tu passeras ici de bons moments.
Bises
Nefred

:0002:@nne marie :0002: 12/07/2006 22:54

Renseignements pris: l'irakien est très près des langues du golf et de l'arabie saoudite. Ces pays parlent" l'arabe el gezirah" donc de l'île.Ils sont plus près du vrai arabe littéraire.Bisous

Nefred 12/07/2006 23:04

Ok, donc avec les subtilités dans la prononciation qui sont un vrai casse-tête pour les Occidentaux qui apprennent l'arabe... lol
Bizzz
Nefred

SHERYNE 12/07/2006 22:54

bonsoir Nefred
c\\\'est un aricle trésbien ecrit question culture il est trés enrichissant de plus ont aprend grace a toi que le peuple arabe qui fait tant peur en ce moment à certains ne sont pas des extrat terrestres  mais des humains commes tous les autres avec une langue, une culture, des abitudes, une histoire bref merci. Puisje ajouter quelque chose ma famille est issus du nord ouest d\\\'algerie frontiere du maroc precisement et meme si les villages sont proches les uns des autres il existe aussi un patois dans cetrain endroit par exemple dans mon village ont dit keul pour dire mange mais dans le village situé a 100m à coté on dit Cheul.
Par contre si tu veut en savoir plus sur des different mots je ferais se que je pourrais pour te renseigner car je n\\\'ai pas l\\\'abitude de parler en arabe avec mes parents et je suis sure que tu metrise la langue beaucoups mieux que moi mais je ferrait mon maximum
ila leka incha allah

Nefred 12/07/2006 23:02

Allah yekhallîki, yâ ukhtî !
J'accorde en effet beaucoup d'importance à montrer la richesse de la culture arabe, c'est comme tu le dis quelque chose qui compte en ce moment.
Tu as raison de dire qu'en plus des dialectes, il y a les patois, qui changent d'un village à l'autre, comme pour toutes les langues.
ila leka incha allah
Nefred

:0026:Théti-Chéri 12/07/2006 22:49

Ya akhî me laissera pas tomber, il me traduira
Inch Allah !

Nefred 12/07/2006 22:58

Aiwa, yâ ukhtî !
Bizz
Nefred