Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 00:02

Le hommos be tahineh, ou purée de pois chiches, est une entrée qu'on trouve dans tout le Proche-Orient, et même avec une variante grecque. On peut aussi la servir en apéritif. Voici une recette que je tiens d'une amie égyptienne d'Alexandrie.



Les ingrédients (pour 3 à 4 personnes) :
- 1 boîte ou 1 bocal de pois chiches (ça évite de les faire tremper et cuire longtemps)
- 4 à 5 cuillères de tahina (pâte de sésame qu'on trouve dans les épiceries orientales)
- 4 à 5 gousses d'ail
- 1 ou 2 citrons (selon la taille)
- 1 petit bouquet de coriandre, ou à défaut de persil
- de l'huile d'olive


La préparation :

Peler l'ail et l'écraser.

Faire bouillir les pois chiches pendant une dizaine de minutes. Les égoutter, et mettre de côté un peu de l'eau de cuissson.

Mélanger les pois chiches tièdes, la tahina, l'ail, le jus de citron, saler et mixer jusqu'à obtenir une purée bien lisse (en principe, les puristes la réalisent avec pilon et mortier, mais c'est plus long et il faut avoir le coup de main, le mixer c'est très bien). Si elle est trop épaisse ou grumeleuse, ajouter petit à petit de l'eau de cuisson des pois chiches, jusqu'à ce que la purée soit assez crémeuse.

Disposer dans un plat, arroser d'huile d'olive et parsemer de coriandre hachée ou de persil. En principe, cette entrée se mange froide, il vaut mieux la mettre un peu au frais. On la mange avec du pain pita (appelé "pain libanais" dans les supermarchés), à défaut avec du pain tout bête.

Une version épicée existe aussi, qui prend une belle couleur rouge. Déconseillée aux âmes sensibles ! Il suffit d'ajouter aux ingrédients ci-dessus 2 ou 3 piments rouges forts, et de les mixer avec le reste. Si on préfère jouer la prudence, on peut aussi saupoudrer le hommos de poudre de piment fort...!


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadine 15/07/2006 14:52

Salut Nefred,
Cette recette m'a l'air très bonne, mais par contre, moi, si c'est trop fort, ce n'est pas mon truc. Indigeste, pour mon estomac fragile !
Je vais faire la sieste, je suis fatiguée.
Gros poutoun,
Nadine

Nefred 17/07/2006 00:34

Coucou, Nadine !
Pas de souci : si tu crains l'ail, tu peux en mettre moins dans la préparation de base. A ce moment là, ça n'est pas fort. La tahina par elle-même n'est pas épicée. Par contre, si tu as un estomac sensible, je te déconseille effectivement la version pimentée...
Gros poutoun
Nefred

:0002:@nne marie :0002: 15/07/2006 01:51


 
 
J'adore mais attention à l'estomac ! ! ! bisous de la terre des pharaons@nne marie
 

Nefred 15/07/2006 03:15

J'adore aussi et j'en fais régulièrement, pimenté ou pas selon mon humeur... Par contre, j'aime moins la recette grecque, à base d'huile d'olive.
Bizzz
Nefred