Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 17:06

Le nom du chat nous vient du bas-latin "cattus", qui désignait le chat sauvage d'Europe, dont quelques individus survivent encore. L'origine du chat domestique est encore sujet à controverses, mais le chat domestique occidental, Felis silvestris Cattus,  est essentiellement issu d'un croisement le  Felis silvestris libyca, le chat ganté d'Afrique, et le Felis silvestris silvestris, le chat sauvage européen.

Des fouilles françaises menées à Chypre sur le site néolithique de Shillourokambos ont réservé en 2004 une découverte étonnante : à côté de la tombe d'un homme, à quelques centimètres de celle-ci, fut exhumée la tombe d'un jeune chat, associée à la précédente. Au VIIIe millénaire avant notre ère, les habitants de ce village néolithique consommaient couramment des chats sauvages, mais le félin inhumé semble indiquer un début de domestication. Cela remet en question l'idée que le chat a été domestiqué en Egypte, où il est attesté depuis le Ve millénaire avant notre ère. On peut penser que la domestication du chat s'est faite au Proche-Orient parallèlement au développement de l'agriculture, avec le souci de protéger les récoltes des rongeurs.

C'est cependant bien la civilisation égyptienne qui va faire du chat un compagnon de l'homme et le répandre dans tout le monde méditerranéen. Attesté en tant qu'animal domestique dès les alentours de 4000 avant notre ère, le chat sera même déifié par les Egyptiens sous la forme de la déesse chatte Bastet, dont le culte connaîtra un grand développement à l'époque tardive. On a retrouvé dans les lieux de culte de la déesse de nombreuses momies de chats. Attention, si certains chats jouissaient d'un traitement de faveur, d'autres étaient rituellement sacrifiés puis momifiés et offerts par les fidèles à la déesse, aspect que l'on oublie souvent.

Puis les Grecs, entrés en contact avec l'Egypte, adoptèrent à leur tour le chat domestique. A partir du IIe s. avant notre ère, il est un animal courant dans les demeures grecques. Aristophane mentionne le succès des ventes de chats sur les marchés d'Athènes. C'est sans doute à cette époque que le chat africain d'origine est croisé avec le chat sauvage européen.

Enfin, le chat devint un compagnon de choix dans les classes aisées de Rome, favorisant sa diffusion dans tout l'Empire. Il est un signe de raffinement. Dès lors, l'usage se répandit progressivement chez les populations de l'Empire d'avoir des chats domestiques.

Après cette faveur dans l'Antiquité, le chat va connaître une période sombre avec l'arrivée du christianisme. Associé au diable et aux sorcières, le chat continue à exercer sa fonction de chasser les rongeurs, mais subit de terribles persécutions. Des coutumes barbares, qui perdureront longtemps, consistaient à brûler des chats sur des bûchers lors de certaines fêtes religieuses. Cette coutume se retrouve à Paris au XVIIe s., où des chats vivants sont précipités dans les flammes des feux de la St Jean !

Mais déjà un certain nombre de grands personnages, sans doute sous l'influence des modes orientales, contribuent à réhabiliter le chat. Le cardinal de Richelieu avait ainsi un superbe chat blanc dont il ne se séparait jamais. Nicolas Claude Fabri de Peiresc, le grand humaniste provençal, avait lui aussi, vers la même époque, une passion pour les chats ; Bonaffé note au sujet de son Cabinet de curiosités : "La police était faite par une armée de chats pour lesquels Peiresc professait une délection particulière; c'étaient les conservateurs de sa bibliothèque." C'est d'ailleurs Peiresc qui va introduire en France le chat angora, dont le premier individu sera ramené dans sa bastide de Belgentier, dans la région toulonnaise.

L'époque romantique va faire du chat l'un de ses animaux fétiches. Il devient alors le compagnon des écrivains et des artistes, fascinés par son côté mystérieux. Les persécution sont désormais bien loin, et nos matous coulent des jours paisibles, appréciés à leur juste valeur par de nombreux amateurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0002:@nne marie :0002: 21/07/2006 11:31

Bel article et en plus si intéressant ! ! j'ai appris plein de choses: merci.Bon vendredi et bizzz de la terre des pharaons @nne marie

Nefred 21/07/2006 13:29

Allah yekhallîki, yâ ukhtî !
Bon week-end !
Grosses bises de Provence
Nefred

Nadine 21/07/2006 01:16

Chalut Nefred,
Ton article sur les chats est très intéressant. Je connaissais la plupart des choses que tu dis sur les chats en Egypte qui étaient momifiés et persécutés en France, mais je ne savais pas que Nicolas de Peiresc avait introduit la chat angora chez nous. Comme quoi, on en apprend tous les jours !
Bon, je vais me coucher,
Gros poutoun transian

Nefred 21/07/2006 13:27

Chalut, Nadine !
Eh oui, on oublie toujours de dire que c'est un Provençal qui a fait connaître le chat angora en France, et que le premier chat de cette espèce est arrivé dans la bastide de Belgentier.
Gros poutoun
Nefred

:0026: Théti-Chéri 20/07/2006 22:32


Tout mimi les pti's chats, mais je préfères les chiens, toujours à contredire lollll


Merci pour tes petits mots et à bientôt, Boussa Kebir ;o)
P.S. Ns sommes impatiente, nous t'attendons pour completer le trio lollllll

Nefred 21/07/2006 13:25

Theti, yâ ukhtî, tu sais ce qui t'attend ... !  loool
Bizzz
Nefred

Domi 20/07/2006 21:32

Chalut Nefred
j'ai découvert les chats il y a une dizaine d‘années: la culture familiale privilégiait le chien comme animal de compagnie et le chat portait sur lui toutes les tares possibles; sacrée rencontre !! non seulement le chat est beau, esthétiquement parlant, mais sa compagnie est toujours pleine de tendresse et de dignité.
Chat l'homme
Domi

Nefred 20/07/2006 21:51

Excellent, comme toujours, ma chère Domi !
C'est vrai que chez beaucoup de gens, l'idée de l'animal domestique, c'est le chien et le chat aurait tous les défauts. C'est pourtant un animal fascinant, qui garde malgré son attachement à ses humains quelque chose du félin sauvage qu'il était à l'origine.
Bizzz
Nefred