Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 15:56

C'est en 639 que les Arabes font la conquête de l'Egypte, sous le commandement d' 'Amr ibn al-'Âs. En 641, ils fondent Fustat, qui deviendra plus tard le Caire actuel. Dès lors, Le Caire devient le centre politique et culturel de l'Egypte, se couvrant peu à peu de splendides monuments. Le pays est alors placé sous la domination du califat de Damas.

'Amr ibn al-'Âs, conquérant de l'Egypte, d'après un manuscrit persan tardif.

C'est à Fustat que le conquérant, 'Amr, construit sa grande mosquée, et ce quartier restera un centre commercial important jusqu'à la période ayyûbide. Ibn Tûlûn, un Turc qui administre l'Egypte au nom du calife 'Abbâside de Baghdad, est le premier gouverneur à se séparer du califat 'abbâside et fonde à côté de Fustat une nouvelle villle de garnison, al-Qata'i', ainsi qu'une nouvelle grande mosquée monumentale.

Abu 'Ubeid Allah, un Fâtimide, prend l'Egypte en 909, mais en est rapidement chassé par le gouverneur Mohammed ibn Toughdj al-Ikhshîd, représentant du calife de Baghdad. Ce gouverneur fonde en 934 la dynastie Ikhshîde et se sépare du califat de Baghdad.

En 969, les califes Fâtimides, des shiites venus du Maghreb, conquièrent l'Egypte et étendent leur domination jusqu'à la Syrie, qui sera l'un des foyers importants d'échanges artistiques. Ils fondent al-Qahira, l'actuelle ville du Caire, en englobant les fondations précédentes, et en font la capitale de leur empire. C'est une des étapes majeures du développement de l'architecture musulmane égyptienne, avec la généralisation des constructions de pierre.

A la fin du XIe s., le déclin des Fâtimides est accéléré par la conquête de la Syrie par les Seldjukides et la guerre avec les croisés chrétiens. Les croisés atteignent al-Qahira en 1168, puis Salâh ad-Dîn ibn Ayyûb, appelé Saladin en Occident, prend le contrôle de l'Egypte en 1171 ; en 1174, il fonde une dynastie syro-égyptienne puissante, les Ayyûbides, construit une citadelle à al-Qahira et étend la ville. Les Ayyûbides, en dehors des travaux de fortification, auront le souci de construire également des madrasa pour la promotion du sunnisme. C'est à cette époque que se développe en Egypte le type de construction à îwân, inspiré par la Syrie et l'Asie Centrale.

Salâh ad-Dîn ibn Ayyûb, dit Saladin.

La dynastie des Mamlûks, à l'origine gardes turcs des Ayyûbides, s'empare du pouvoir en 1250. Sous cette dynastie, la paix, retrouvée après l'arrêt de l'invasion mongole au Proche-Orient et l'expulsion définitive des croisés, permet un développement culturel considérable et un ensemble de constructions qui font du Caire l'une des plus belles villes du monde musulman. Les princes Mamlûks multiplient les fondations pieuses et érigent de superbes mausolées.

L'Egypte était prospère grâce au contrôle absolu qu'elle exerçait sur le commerce transitant par la Mer Rouge. Ce monopole cesse avec la découverte par les Occidentaux, en 1498, de la nouvelle route maritime contournant l'Afrique par le cap de Bonne Espérance. En 1517, le sultan ottoman Selim Ier conquiert l'Egypte et al-Qahira perd son rôle de capitale. Sous la domination ottomane, l'Egypte sera gouvernée par des Bey au nom du sultan ottoman. Les constructions se font moins nombreuses jusqu'au XIXe s.

Muhammad 'Alî, gouverneur puis vice-roi d'Egypte.

Après l'occupation du pays par la France suite suite à l'expédition de Bonaparte, de 1798 à 1801, le sultan ottoman reprend le contrôle de l'Egypte avec l'aide des Anglais et Muhammad 'Alî (appelé aussi sous son nom turc Mehemet Ali), nommé gouverneur en 1806, fait massacrer les derniers Mamlûks. Muhammad 'Alî tenta de s'affranchir de la domination ottomane, mais se heurta à l'alliance de celle-ci avec les puissances occidentales. En 1841, il obtient la vice-royauté héréditaire de l'Egypte, sous suzeraineté ottomane. Muhammad 'Alî et ses successeurs vont relancer une grande activité architecturale, en particulier en développant à l'ouest de la vieille ville du Caire de nouveaux quartiers où l'influence occidentale est très forte. L'influence occidentale est un des traits caractéristiques de cette dernière dynastie.

Les grandes périodes
période califale  639-661

période Umayyad

(ou Omeyyade)

 661-750
période 'Abbâside 750-868
période Tûlûnide 868-906
période Ikhshîde 934-969
période Fâtimide 969-1171
période Ayyûbide 1171-1250

période Mamlûk

(ou Mamelouke)

1250-1517
période Ottomane 1517-1805
Muhammad 'Alî et ses successeurs 1805-1953

Partager cet article

Repost 0

commentaires