Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 14:04

Cette fois, difficile d'y échapper, la France est littéralement submergée par les médias des frasques quotidiens des candidats à la présidence. Et le spectacle n'est pas brillant, ne faisant qu'accroître la nausée que l'on éprouve face à toutes ces intrigues et l'inquiétude que tant de médiocrité générale suscite. Pas un pour rattrapper l'autre, des coups bas et le ridicule qui ne tue hélas plus... sans compter les extrêmes, qui dans l'affaire se frottent les mains.

D'un côté, un Nicolas Sarkozy qui fait la démonstration de l'amour qu'il a proclamé pour l'Amérique en imitant les procédés américains dans sa campagne médiatiquement orchestrée avec un (mauvais) goût d'Outre-Atlantique dont on se demande s'il doit faire rire ou pleurer. Et par ce biais le show-biz qui s'invite dans la campagne, frisant le ridicule quand un Doc Gyneco toujours aussi mou et lent fait à qui veut l'entendre la promotion de son grand ami "Sarko", en profitant même pour en faire un livre... Un Sarkozy aux mille visages en fonction de ceux qu'il veut séduire, qui nous ferait presque croire, parfois, qu'il incarne le gendre idéal...

De l'autre, une Ségolène Royal qui a du mal à cacher l'irritation grandissante de son François, lequel a de son côté bien du mal à avouer qu'il n'apprécie guère la perspective d'entrer définitivement dans l'ombre de sa compagne ; pied de nez posthume de François Mitterrand, qui doit bien rire là où il est ! Une Ségolène qui ne cesse de se balader à travers la planète comme si elle était déjà chef d'Etat, ce qui pourrait faire sourire, et qui au passage multiplie les gaffes, ce qui est déjà moins drôle et ne peut que faire se poser des questions sur son attitude si elle était élue... A moins qu'elle ne cherche par là à fuir ce qui pourrait être gênant en France même...

Pour les médias, les jeux semblent faits, puisque voilà les deux candidats que l'on met dos à dos et que l'on traite déjà comme s'ils avaient gagné le 1er tour... Preuve, au passage, que la leçon de 2002 n'a pas été retenue ! On se tire joyeusement dans les pattes avec des intrigues ridicules tant les ficelles sont grosses, sans doute parce que la discussion au niveau des idées montrerait que celles-ci sont bien minces. On s'attaque par "stars" interposées - et par "star" il faut entendre tout et rien, depuis les chanteurs jusqu'aux écrivaillons et présentateurs télé - , dans un grotesque qui aurait fait la joie des pamphlets si notre société n'était à ce point aseptisée que les pamphlets ont disparu... Dans le secret, on négocie, on distribue les honneurs et on multiplie les promesses à une clientèle pas toujours très honnête. Dans les dîners des grands de ce pays, on doit déjà se préparer à goûter sa part du gâteau en riant de la naïveté populaire !

Les médias, leur rôle, au cours de ces dernières années, est devenu plus délétère que jamais. D'autant qu'on sait que beaucoup ne se font une opinion qu'à travers ce qu'ils perçoivent à travers les médias, télévisés en particulier... La manipulation de l'opinion publique est d'autant plus grave qu'on ne sait pas exactement qui tire les ficelles, et que plusieurs les tirent de façon anarchique. Des médias qui se gardent d'évoquer l'essentiel pour s'en tenir à des broutilles qui sont sensées alimenter la vie politique de ce pays. Des médias qui assènent des vérités pré-mâchées comme on réchauffe un plat surgelé quand on n'a pas envie de cuisiner... L'une des grandes mascarades, c'est la récente publication ridiculement mensongère du patrimoine des candidats, leurs aveux sur leur fortune personnelle et autres ; à qui avouera qu'il paie ou pas l'ISF, dira disposer de telle ou telle somme, posséder tel ou tel patrimoine immobilier : on nous prend vraiment pour des imbéciles ! A lire ces aveux, on est partagé entre le fou rire et la crise de nerfs ! La France ferait-elle semblant de découvrir qu'elle est gouvernée par la bourgeoisie, qu'elle soit de droite ou de gauche, et qu'elle l'a toujours été depuis 1792 ? L'oligarchie n'est un secret que pour ceux qui le veulent bien, soyons sérieux... 

Les grands dangers de cette campagne présidentielle ? Le sentiment grandissant des "tous pourris" et de devoir choisir "le moins pire" ; le surnombre de candidats, dont on ne perçoit pas toujours la pertinence et qui en même temps sont sagement muselés par les grands partis politiques auxquels ils sont inféodés ; des négociations qu'on devine en filigrane, comme le suggère l'exemple Nicolas Hulot et ses propos contradictoires... Mais le pire de tout est d'offrir sur un plateau une brèche dans laquelle pourraient bien s'engouffrer les extrêmes à la faveur de la léthargie ambiante et de la mode des idées toutes faites façon produit de supermarché. Cette fois, pourrions-nous encore être surpris de voir le FN tirer son épingle du jeu ? Malheureusement, il me semble que jamais notre démocratie n'a été autant menacée du fait même de ceux qui ont charge de la défendre. Il va falloir un miracle pour que nos politiques se réveillent enfin, et avec eux le peuple français auquel il faudrait un sursaut de maturité démocratique pour fermer la porte à ces délires...

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Le signe sous lequel s'annoncent ces présidentielles est bien celui de la médiocrité de tous, dans un temps où les problèmes non traités s'accumulent et où l'insatisfaction représente un danger dont on sait ce sur quoi il peut déboucher... Le nouveau millénaire devrait produire un renouveau des idées, et voilà que tout ce qu'on est capable de nous proposer, ce sont des idéologies obsolètes vidées de leur substance au profit d'intérêts particuliers. Notre époque ne serait-elle plus capable que de produire de la médiocrité, à l'image de ce qui s'étale dans les rayons de nos hypermarchés ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josiane 29/01/2007 22:55

tu as bien raison un sarko allant plus loin que lepen(zizi) et qui est bien capable de le nommé minitre de l\\\'intérieur si il est élu ( les imigrés préparez vous au voyage de retour !)
une ségoléne bcbg la moral en avant et holland derriere ! avec sarko comme sinitre de l'intérieur pour qu''l finisse le boulot !et lepen qui ne dit rien et compte les points !quand aux autres ????
j'ai envie de voter COLUCHE !!!

Nefred 03/02/2007 09:08

Tu as raison, il nous manque dans des moments comme celui-là, dans une France qui est devenue bien sage et obéissante....
Si je dois faire mes bagages en catastrophe, tu sais où je vais atterrir... En Egypte, bien sûr  ! lol
Gros bisous
Nefred

:0026: Théti-Chéri 29/01/2007 20:47



Pense pas à eux, sinon ça va denenir des cauchemards lollll

Nefred 03/02/2007 09:09

Tu l'as dit : passer la nuit avec toutes ces figures de mauvais temps, quelle horreur ! loool
Gros bisous
Nefred

ahhotep 29/01/2007 20:46

coucou, jai vue la piece de thèatre blanche nerige et les 7 nains sur paris 1er çà casse de rire. bises

Nefred 03/02/2007 09:10

Oui mais la mienne de Blanche-Neige avec ses 7 nains, on se demande si on doit rire ou pleurer....
Bises
Nefred

:0014: @nne marie :0010: 29/01/2007 18:28

Nefred 03/02/2007 09:10

Excellent, yâ ukhtî !!! lol
Gros bisous
Nefred

:0014: @nne marie :0010: 29/01/2007 18:21

je ne sais pas ce que cela va donner mais je pense que même vu de l'étranger, ces trois prochains mois vont être interessants ! ! !  A mercredi et gros bisous !       @nne marie  

Nefred 03/02/2007 09:14

Ici, on est partagés entre plusieurs solutions : soit rien ne va changer, on prend les mêmes et on recommence ; soit le cauchemar de 2002 revient en force avec le néo-nazi encore renforcé ; soit ça finit par péter vraiment (je doute, vu la léthargie générale...)... Le pire, c'est que les discours xénophobes font surface au grand jour, et que beaucoup de gens ne réalisent pas l'importance du danger... Bref...
Gros bisous
Nefred