Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 09:14

L'île de Rodah, au Caire, à laquelle les Bahri Mamlûk doivent leur nom, puisque leur caserne y était située.

Es-Saleh Nigm ed-Din Ayyub (1240-1249), sultan ayyubide égyptien successeur du célèbre Salah ed-Din (Saladin), avait épousé l'une de ses esclaves Mamlûk, Shagarat ed-Dur, une Arménienne. C'est lui qui a favorisé le recours massif aux esclaves Mamlûk qui allaient avoir un tel impact sur l'histoire égyptienne. En effet, il crée sa propre garde mamlûk composée de Turcs, la Bahreyya es-Saleheyya ; leur caserne est en effet installée sur l'île de Roda, au Caire : c'est celle-ci qui leur a valu leur nom de Bahri Mamlûk.1 La plupart viennent de Russie et d'Uraine méridionale, du Kipchak, et ce sont des Turcs Koumans, des Petchenègues. Ils forment la garde et le corps d'élite des souverains ayyubides d'Egypte.

La zone d'origine de la plupart des Bahri Mamlûk, de l'Oural au Caucase.

Des guerriers farouches qui seront longtemps parmi les meilleurs de leur temps et feront la puissance militaire de l'Egypte mamlûk.

Louis IX, roi de France, débarque à Damiette en juin 1249 pour la VIIe croisade. Es-Saleh Nigm ed-Din Ayyub, malade de la tuberculose, cherche à négocier, puis gagne Mansurah, où les Français se préparent à attaquer ; mais le sultan meurt en novembre 1249. Les Mamlûk turcs parviennent à mettre en déroute l'armée des croisés au début de 1250, les obligent à se replier sur Damiette et finissent par capturer le roi de France. La croisade est un échec cuisant et, après paiement d'une rançon considérable, Louis IX quitte l'Egypte avec ses troupes en mai 1250. C'est une grande victoire pour les Mamlûk, qui ne s'arrêtent pas là.

Le désastre de la croisade en Egypte du roi de France Louis IX fournit aux Bahri Mamlûk l'occasion d'affirmer leur pouvoir.

Le nouveau sultan, el-Mu'adham, fait obstacle à leurs ambitions et entre en conflit avec les principaux officiers mamlûk. Le 2 mai 1250, lors d'un banquet, les Mamlûk se révoltent et assassinent el-Mu'adham. Ils nomment sultane Shagarat ed-Dur2, qui ne règne personnellement que quelques mois. Elle est bientôt contrainte d'épouser le commandant en chef des Mamlûk, 'Izz ed-Dîn Aybak, qui fonde ainsi la dynastie Bahri Mamlûk, en 1250. C'est el-Mansûr Nûr ed-Dîn 'Ali ibn Aybak qui prendra le premier le titre de sultan d'Egypte.

Un redoutable cavalier koman, rapide et habile dans le maniement de l'arc à cheval.

 

Les souverains de la dynastie Bahri Mamlûk :

el-Mu'izz 'Ezz ed-Dîn Aybak (1250-1257)
el-Mansûr Nûr ed-Dîn ibn Aybak (1257-1259)
el-Muzaffar Seyf ed-Dîn Qutuz (1259-1260)
ez-Zâher Rukn ed-Dîn Baybars el-Bunduqdari, dit Baybars I (1260-1277)
es-Sa'id Nâsir ed-Dîn Baraka Khân ibn Baybars (1277-1280)
el-'Adel Badr ed-Dîn Sâlâmish ez-Zâher Baybars (1280)
el-Mansûr Seyf ed-Dîn Qalâwûn (1280-1290)
el-Ashraf Sâlah ed-Dîn Khalîl ibn Qalâwûn (1290-1293)
en-Nâsir Mohammed ibn Qalâwûn (1293-1294) (1er règne)
el-'Adel Zeyn ed-Dîn Katubghâ el-Mansûr (1294-1296) (rival du précédent)
el-Mansûr Hosâm ed-Dîn Lagîn (1296-1298) (usurpateur)
en-Nâsir Mohammed ibn Qalâwûn (1298-1309) (2e règne)
el-Muzaffar Rukn ed-Dîn Baybars el-Gashankir, dit Baybars II (1309) (usurpateur)
en-Nâsir Mohammed ibn Qalâwûn (1309-1340) (3e règne)
el-Mansûr Seyf ed-Dîn Abu Bakr ibn en-Nâsir Mohammed (1340-1341)
el-Ashraf 'Alâ' ed-Dîn ibn en-Nâsir Mohammed (1341-1342)
en-Nâsir Shahab ed-Dîn Ahmed ibn en-Nâsir Mohammed (1342)
es-Sâleh Emad ed-Dîn Isma'il ibn en-Nâsir Mohammed (1342-1345)
el-Kamil Seyf ed-Dîn Shabân ibn en-Nâsir Mohammed (1345-1346)
el-Muzaffar Zeyn ed-Dîn Haggî ibn en-Nâsir Mohammed (1346-1347)
en-Nâsir Nâsir ed-Dîn Hasan ibn en-Nâsir Mohammed (1347-1351) (1er règne)
es-Sâleh ed-Dîn Sâleh ibn en-Nâsir Mohammed (1351-1354)
en-Nâsir Nâsir ed-Dîn el-Hasan ibn en-Nâsir Mohammed (1354-1361) (2e règne)
el-Mansûr Sâleh ed-Dîn Mohammed ibn Haggî ibn Qalâwûn (1361-1363)
el-Ashraf Zeyn ed-Dîn Shabân ibn Hasan ibn Qalâwûn (1363-1376)
el-Mansûr 'Alâ' ed-Dîn 'Ali ibn Shabân (1376-1381)
es-Sâleh Zeyn ed-Dîn Haggî (1381-1382) 

 

 

1-  Bahri Mamlûk : "Mamlûk du Fleuve". En arabe égyptien, bahr signifie « la mer », mais désigne aussi « le fleuve », c'est-à-dire le Nil ; un double sens similaire existait d'ailleurs déjà en ancien égyptien.

2-  Ainsi c'est par l'intermédiaire d'une femme, qui fut à la fois la dernière souveraine ayyubide et la première souveraine mamlûk, que les Mamlûk sont arrivés au pouvoir en Egypte... Nous allons voir son destin exceptionnel dans un prochain article.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0038:@nne marie :0010: 05/02/2007 21:14


 et à demain ! ! ! 

Nefred 17/02/2007 00:59

Tu es adorable,  yâ ukhtî ! ; )
Fidèle Anne-Marie...
Gros gros bisous
Nefred

PICASSO :)))))) pt chat malin! :0079: 05/02/2007 14:48

QUE TA SEMAINE SOIT BELLE ET DOUCE çA me rapelle un cours d'histoire loll

Nefred 17/02/2007 00:57

J'espère que ce n'est pas un cours d'histoire ennuyeux, au moins ! loool
Que veux-tu, l'histoire est une de mes passions, et la découverte des monuments mamlûk lors de ce voyage m'a donné envie d'en savoir plus... ; )
Bisous
Nefred

:0002:@nne marie :0010: 05/02/2007 11:55

Bonne semaine ! ! Bisous de la terre des pharaons      @nne marie  
 

Nefred 17/02/2007 00:56

Bisous de Provence
Nefred

@nne marie :0010: 05/02/2007 10:28

Coucou Prochainement, tu vas nous parler de:  Chedjara al dor  celle qui mourrut à coups de sabots ! ! ! !   Bonne journée et gros bisous  @nne marie

Nefred 17/02/2007 00:55

Je vois que tu connais l'histoire mamlûk : effectivement, nous parlerons dans un autre article de Shajara ! ; )
Gros bisous
Nefred