Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 08:29

Né vers 1369, Barsbây exerçait en réalité déjà largement le pouvoir sous le règne de son prédécesseur, es-Sâleh Nâsir ed-Dîn Mohammed ibn Tatar (1421-1422). Il s'en empare véritablement en 1422, mettant en place un pouvoir fort. Mais il ne parviendra jamais véritablement à empêcher les émirs mamlûk d'agir en fonction de leurs propres intérêts.

Casque du sultan Barsbây conservé au Louvre, à Paris.

Les dépenses liées en particulier à l'entretien des troupes mamlûk sont de plus en plus exorbitantes. Barsbây s'efforce d'assainir les finances de l'Egypte, mais au prix d'une augmentation des taxations, ce qui sera très impopulaire. Il établit également au profit du pouvoir un monopole sur le commerce du sucre et des épices. Il tente de libérer l'économie égyptienne de l'alignement sur les monnaies d'or italiennes en faisant frapper de nouvelles monnaies, mais ce sera un échec qui ruinera les finances du pays. Si Barsbây parvint bien à stabiliser les finances de l'état, ses mesures nuiront gravement au commerce extérieur, dont l'économie égyptienne dépendait en grande partie. C'est en particulier son intervention sur le commerce des épices qui amena les Européens à chercher à trouver un moyen de s'approvisionner sans passer par l'intermédiaire égyptien, ce qui aura plus tard de graves conséquences.

Un dirham de l'époque de Barsbay.

En 1426, il s'empare de l'île de Chypre afin de libérer la Méditerranée orientale des attaques des chrétiens contre les navires marchands. Dès 1425, la flotte égyptienne avait pillé Limassol. Mais c'est en juillet 1426 qu'a lieu la bataille décisive à Chirokitia, au cours de laquelle le roi Janus de Chypre est capturé et ramené au Caire ; il ne sera libéré qu'après avoir reconnu la suzeraineté du sultan égyptien et accepté de verser un tribut annuel. Il parvient également à renforcer le contrôle du Hejjaz par les Mamlûk contre les visées des Hachémites. Enfin, des combats ont également lieu en Asie Mineure, où les Turcs commencent à se montrer dangereusement puissants.

Le site de Chirotikia, à Chypre, où les troupes mamlûk vainquirent le roi Janus de Lusignan.

A sa mort, il est inhumé dans le superbe mausolée qu'il a fait édifier dans le cimetière nord du Caire ; c'est son fils, el-'Azîz Gamâl ibn Barsbây, qui monte sur le trône en 1438 sous la régence de ez-Zâher Seyf ed-Dîn Gaqmaq, lequel ne tarde pas à le renverser pour s'emparer du pouvoir et devenir à son tour sultan, dès 1438.

Une tour élevée par Barsbây à Tripoli, au Liban.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0038: @nne marie :0010: 26/02/2007 10:18

   Et gros bisous    @nne marie

Nefred 03/03/2007 12:00

Gros bisous, ma fidèle Anne-Marie !
Nefred