Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 13:24

Devant le battage médiatique et l'enthousiasme de certains de mes proches, je me suis dit que j'allais lire le fameux "Da Vinci Code" qui faisait tant de bruit. Entreprise laborieuse ! J'ai d'abord eu beaucoup de mal à accrocher, le livre me tombait irrémédiablement des mains et il m'a fallu faire un réel effort pour parvenir à le lire en entier, je dois bien l'avouer. Moi qui suis généralement très prudent vis-à-vis de tout ce qui fait l'objet d'un battage médiatique, je reconnais que je suis tombé dans le panneau et qu'on ne m'y reprendra plus.

J'ai rarement lu quelque chose d'aussi ennuyeux. On présentait le livre comme une oeuvre de suspense, je n'y ai trouvé que des ficelles énormes qui ne laissaient pas un soupçon d'effet de surprise, à deux ou trois exceptions près ; pas besoin d'être un grand intellectuel pour deviner très vite ce qui va se passer. Tout comme l'intrigue, l'écriture est très médiocre, encore peut-on à la limite mettre ça sur le compte de la traduction. Les personnages manquent singulièrement de substance, sans parler des délires rocambolesques à partir de lieux communs. Le plus ahurissant, c'est que l'opération de marketing a été si bien menée que beaucoup se sont laissés prendre au piège d'un possible fonds de vérité dans tout ça. Il y a même des endroits où le caractère éminemment mercantile a donné lieu à une exploitation commerciale du filon, comme des visites sur le thème des lieux du "Da Vinci Code" : pathétique. Si encore on avait eu le plaisir de lire une bonne fiction bien ficelée, ça aurait pu passer. Mais là, on frise le ridicule.

Bref, je suis peut-être difficile et je vais sans doute à contre-courant, mais je n'ai pas aimé du tout. C'est à mon humble avis aussi  surfait que du Christian Jacq avec l'égyptologie. Qui a dit que j'allais me faire beaucoup d'amis ?

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Thot - Lectures
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 11:37

Tarkan... Encore de la musique qui met de bonne humeur ! En plus, il faut l'avouer, un sacré beau garçon ! Et cette voix sensuelle à souhait, que sert la beauté de la langue turque...

En France, Tarkan a surtout été connu au moment de la sortie de sa chanson "Simarik"  (prononcer : "Sheumareuk" ; les fameux bisous...), sorti en 1994 en Turquie mais paru en France en 1998. L'album sur lequel se trouve la chanson est excellent, même s'il a été relativement formaté pour plaire en Occident. "Ölürüm Sana" (prononcer : "Eulurum Sana") est très rythmée, dans le même esprit que le tube de l'album. "Kir Zincirlerini" (pron. : "Keur Zindjilerini") reste dans la même veine, avec un passage parlé où la voix de l'Apollon turc se fait sensuelle à souhait. "Hepsi Senin Mi ?" (pron. : "Hèpsi Sénine Mi") est tout bonnement excellente. "Salina Salina Sinsice" (pron. : "Saleuna Saleuna Sinsidjé"), une chanson d'une grande beauté, une de mes préférées. "Ikimizin Yerine" (pron. : "Ikimizin Yériné"), une chanson plus douce, pas désagréable. J'avoue que j'aime moins la suivante, "Dön Bebegim"  (pron. : "Deune Bébéim"), un peu trop "variété" à mon goût. "Inci Tanem" (pron. : "Indji Tanème"), un très beau morceau, là encore plus doux. "Basina Bela Olurum" (pron. : "Basheuna Béla Olouroume") est un morceau plus proche de la musique turque traditionnelle, un régal ! "Gül Dölkum Yollarina" (pron. : "Gule Deulkoume Yollareuna"), plus proche de la variété turque, bien agréable. "Unut Beni" (pron. : "Ounoute Béni"), une des plus belles chansons de l'album, à découvrir absolument pour ceux qui ne la connaissent pas. "Beni Anlama" (pron. : "Béni Anelama"), une magnifique chanson douce, piano-violon, dans laquelle Tarkan donne toute la mesure de sa voix, frissons assurés, même sans comprendre le turc. "Delikanli çaglarim" (pron. : "Delikaneli Tshalarim"), atypique, avec guitare électrique et batterie façon pop, assez kitsch. A la fin de l'album, un remix de "Simarik" ("Malagutti Remix") assez sympa, avec un mélange de dance et de sons orientaux, plus rapide que l'original.

Une prochaine fois, je vous proposerai des choses sans doute moins connues en Europe.

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple d'Hathor - Musique
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 04:16

Hier l'Afghanistan, aujourd'hui l'Iraq, demain l'Iran, après-demain la Syrie... La politique guerrière menée par l'Amérique de Bush au Proche- et au Moyen-Orient a  de quoi inquiéter. Cette folie menace la sécurité du monde entier, susceptible à tout moment de nous entraîner dans un conflit généralisé. Et tout cela au nom de quoi ? Au nom de l'obscurantisme religieux du chef d'état américain, auquel se mêlent des intérêts purement mercantiles et une volonté de domination.

Certes, des régimes tels que ceux des Talibans en Afghanistan et de Saddam Hussein en Iraq n'avaient rien de louable. Mais n'avaient-ils pas été un temps favorisés par ceux-là même qui les ont abattus au nom de la démocratie ? Nous prend-on à ce point pour des imbéciles que nous ne serions pas en mesure de comprendre que tout cela relève d'une abjecte série de manipulations destinées à faire accepter aux populations occidentales des guerres dont les motivations ne sont pas celles qu'on annonce ?

Les opinions publiques, de par le monde, sont quotidiennement manipulées à coup de désinformation et de rumeurs, qui dressent peu à peu les uns contre les autres. A l'heure de la communication à tout va, jamais la désinformation n'a autant prospéré. En Occident, une véritable hystérie anti-musulmane se met en place, tandis que le monde musulman se heurte à l'influence sournoise de minorités extrémistes. Et d'erreur en erreur, nos gouvernants poussent un peu plus les populations musulmanes dans les bras de ceux que l'on prétend combattre. L'affaire récente des "caricatures" montre bien le degré d'imbécilité de certains médias occidentaux, plus que l'intransigeance musulmane ; inconscience qui ne profite, au fond, qu'aux extrémistes des deux bords, hélas !

Cette Amérique qui s'est construite sur un génocide et prétend donner des leçons de démocratie au monde ferait bien de s'occuper d'abord de ses propres affaires. Elle n'est en rien un exemple enviable, vautrée qu'elle est dans ses injustices et ses incohérences. Le "rêve américain" tourne au véritable cauchemard, il serait grand temps d'arrêter les frais !

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Khepri - Actualité
commenter cet article
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 20:43

Je ne suis pas à proprement parler hindouiste, mais j'ai une affection particulière pour cette divinité très populaire en Inde. Ganesha, ou Ganesh, encore appelé Ganapati, est le dieu à tête d'éléphant, fils de Shiva et de la déesse Parvati. Ses fonctions sont nombreuses, mais il est entre autres le garant de la réussite et celui qui éloigne les obstacles ; pour cette raison, on le prie souvent avant d'entreprendre quelque chose ou de faire un voyage, par exemple. Il est également un dieu de l'intelligence, du savoir et de la sagesse. Enfin, il garantit la prospérité et favorise les activités commerciales.

Le véhicule de Ganesha est un rat. Le dieu est le plus souvent représenté assis, avec quatre bras tenant des attributs qui peuvent varier ; les plus courants sont : la défense cassée (que le dieu aurait utilisée pour écrire le Mahabharata), le lien (qui lui sert à capturer les erreurs et à dompter les obstacles) et le gâteau ou le bol de friandises (symboles de la récompense accordée à celui qui cherche).

Prière à Ganapati :

OM suklambaradharam vishnum
Sashivarnam chaturbhujam
Prasanna vadanam dhyâyet
Sarva vighnopa shantâye

(OM, vêtu de blanc, immanent en toutes choses, Ô Toi dont la couleur est celle de la Lune, Toi qui as quatre épaules, Un visage souriant si charmant, sur Toi nous méditons Afin que Tu écartes tous les obstacles. )

Prière tirée de : site-ganesh .

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Mastaba de Ptah-Hotep - Spiritualité
commenter cet article
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 16:29

Nina, je l'ai découverte il y a bien longtemps maintenant, et elle ne m'a jamais déçu.  Chacun de ses albums est une aventure en soi, on ne sait jamais à quoi s'attendre avec Frau Hagen. Quand le moral est en berne, hop ! quelques chansons de Nina et ça va déjà mieux.

L'univers de la Diva punk teutonne est pour le moins baroque, inclassable et atypique, à tel point qu'elle a parfois eu du mal à faire produire ses albums. Une constante est la dérision, voire l'autodérision, un sens inégalé du kitsch vestimentaire et musical éloigné des dérives commerciales que beaucoup ont connu. Certains lui reprocheront ses délires hindouistes, d'autres de ne pas s'en être tenue strictement à un rock pur et dur ; mais c'est justement ça qui fait son originalité : l'inattendu.

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple d'Hathor - Musique
commenter cet article
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 12:13

Les couchers de soleil sur le Nil ont quelque chose de magique, que les photos rendent difficilement. Dans un dégradé éblouissant de couleurs, le soleil sacré disparaît peu à peu derrière les montagnes de l'ouest, le royaume des morts, comme avalé par le désert... Un spectacle dont on ne se lasse pas...

Repost 0
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 11:07

Voilà, le moment est venu de se lancer. Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde, mais on décide d'ouvrir un blog et, au moment de commencer à écrire, on se sent un peu perdu, on ne sait pas par où commencer...

Pourquoi avoir ouvert celui-ci ? Sans but précis, à vrai dire. L'idée est d'abord de partager des réactions, des passions, des découvertes ou des expériences.

Les réactions, ce seront celles au quotidien, au monde qui nous entoure, à ce qui s'y passe ; mais aussi à des lectures, des émissions télé, des propos entendus, etc.

Les passions, elles sont nombreuses : l'histoire et l'histoire de l'art, en particulier les XVIe et XVIIe s. ; l'archéologie, et en premier lieu l'égyptologie ; l'Egypte, d'ailleurs, sous tous ses aspects, aussi bien historiques qu'actuels ; en musique, la musique médiévale et Renaissance, baroque, orientale et indienne, mais aussi rock et pop ; les livres et l'écriture ; ma région, la Provence, et bien entendu plus particulièrement le Var ; et d'autres encore...

Les découvertes, ce seront aussi bien des livres, des musiques, des voyages effectués, que le fruit des recherches historiques que je mène...

Enfin, les expériences, ce seront des tranches de vécu et les réflexions qu'elles amènent, des rencontres, des discussions.

Voilà l'idée de départ. Bienvenue à celles et ceux qui me liront. Et surtout, envoyez vos commentaires, votre avis m'intéresse. J'espère que ce lieu permettra également des échanges intéressants.

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Beit Nefred-Nefred et son univers
commenter cet article