Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 11:46
J'ai découvert récemment un excellent CD que je vous recommande si vous aimez les musiques traditionnelles : il s'agit de celui de Sheikh Ahmad Barrayn, sous le titre "Sufi songs" (éd. Long Distance / FNAC Music, 1994).

Sheikh Ahmad Barrayn vient de la région d'Esna, en Haute Egypte, et il est considéré comme le plus grand maddâh de cette région, et l'un des plus grands de toute l'Egypte. Aveugle, il a d'abord appris l'art de la psalmodie coranique, puis a étudié trois ans à l'université islamique d'el-Azhar, au Caire. Il chante à la fois en arabe classique et en sa'idi , le dialecte de Haute-Egypte.

Le madîh, ou madh, est un des genres chantés les plus anciens de la poésie arabe ; il est essentiellement consacré à la louange du Prophète ou à des saints dont le culte est traditionnel ; cette louange peut aussi avoir un aspect profane, destiné par exemple aux invités d'une soirée pour les honorer. Selon la tradition sufi, on trouve aussi le ghazâl, ou zaby, poésie d'amour destinée à la bien-aimée.


Sheikh Ahmad Barrayn se réfère à la tradition ancienne, dite qadîm. Les maddahâhîn égyptiens expriment une religiosité d'inspiration populaire, et les chants qu'ils composent se réfèrent de préférence aux légendes locales ou aux anecdotes traditionnelles assorties d'une morale. Le genre laisse également une large place à l'improvisation. Traditionnellement, le maddâh égyptien s'installait sur une place pour chanter, un peu à la façon d'un conteur. On faisait aussi appel à lui en l'invitant chez soi.



La qasîdah est le genre poétique rythmé le plus prisé, riche en métaphores et par sa métrique proche de la psalmodie coranique. Elle est en général introduite par un mawwâl, forme poétique qui remonterait au VIIIe s. et qui est chantée en Egypte soit en langue populaire, soit en langue semi-classique.


Pour accompagner le chant, peu d'instruments : le gharb (longue flûte de roseau caractéristique de ce style de chant), le riqq (petit tambourin à cymbalettes), le naqrazân ou naqayrat (timbale en cuivre sur laquelle est tendue une peau qu'on frappe avec deux baguettes en tiges de palmes, percussion caractéristique du chant religieux en Haute-Egypte).
 
 
Un riqq égyptien marqueté...


C'est véritablement très beau, d'un dépouillement et d'une puissance extraordinaires... Une  moment de sérénité, de plénitude, à savourer au calme, confortablement installé... Même si on ne comprend pas le texte, il faut se laisser emporter par la musique. Une occasion de partir à la rencontre de la musique traditionnelle sa'idi, de la musique religieuse égyptienne mais aussi des traditions populaires qui perpétuent un art ancestral. A découvrir si vous ne connaissez pas déjà, sincèrement...

 

Repost 0
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 00:12

Je ne résiste pas à vous montrer le clip de Nina que Ramessou préfère, "Tiere", qui me fait toujours autant rire quand je le vois et qui met, je trouve, de bonne humeur : la diva teutonne déjantée a le don de nous surprendre et de nous ravir par ce genre de petite création sans prétention. J'adore les faux-cils style autruche ! Ach Nina, immer so toll !!!

 

 

 

 

Tiere



Tiere würden so 'was niemals tun

Darum nenn' mich nie mehr dummes Huhn.

Heilig ist die Kuh, lass' sie in Ruh'

Tiere sind nicht so gemein wie Du !



Im Dschungel, die Tiere da gehör'n sie hin,

Und nicht in den Zoo, da sind sie doch nicht froh.

Sie gehör'n nicht an die Schultern deiner reichen Puppe,

Und Frösche und Kröten gehör'n nicht in die Suppe.



Tiere würden so 'was.....



Kein Vogel würde Dir 'nen Käfig bau'n

Und Dich zum Singen zwingen.

Kein Schwein Dich mästen und Dich in den Schlachthof sperr'n,

Uf 'n Haken hängen und deine Haut abzerr'n.



Tiere würden so 'was....



Meine Verwandten sind die Elefanten,

Und was ich gern male, sind Wale.



Tiere würden so 'was....



Comme je suis sympa, que ça ne demande pas un travail harassant, j'ai pensé à ceux qui ne comprennent pas l'allemand et ai traduit les paroles :



Les Animaux



Les animaux ne f'raient jamais quelqu' chose comme ça,

Alors ne m' traite plus jamais de bécasse.

La vache est sacrée, laisse-la tranquille.

Les animaux ne sont pas aussi infâmes que toi !



Dans la jungle, c'est là que les animaux ont leur place

Et pas dans les zoos, où ils ne sont pas heureux.

C'est pas leur place sur le dos de ta pouf' de luxe,

Et grenouilles et tortues ne sont pas faites pour la soupe.

Les animaux.....



Aucun oiseau n' te construirait une cage

Et n' t'oblig'rait à chanter.

Aucun cochon n' t'engraisserait et n' t'enverrait à l'abattoir,

Ne t' pendrait à un crochet et ne t'arrach'rait la peau.



Les animaux.....



Les éléphants sont de ma famille,

Et c' que j'aime bien peindre, c'est les baleines.

 

Les animaux.....

 

Ben oui, Fraülein Nina est hindoue, végétarienne et protectrice des animaux.... Hi hi ! Nina, ich lieb' Dich sooooooo !!! Hihi !

Repost 0
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 11:27

Aujourd'hui, une chanson du dernier album de Nancy Ajram, avec son clip et ses paroles.

 


Nancy-Ajram_Ya-Tabtab-Wa-Dalla
 
 
 
 

Ya tabtab wa dalla

Ya tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee


Ya tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee


'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny

'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny


At-tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee


Law 3azal minno we 'asar y'ool ba'sar fe Ha'o we yakhod ganb
We law afahemo y'ool bazlemo yefdal iHsesny be meet zanb
Law 3azal minno we 'asar y'ool ba'esar fe Ha'o we yakhod ganb
We law afahemo y'ool bazlemo yefdal iHsesny be meet zanb


'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny

'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny


At-tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee


Al ana batkha'yar wala da 3'alo soghiar Hyar alby ma3aa
We Hokm el-'awy bamot fe 'awy we da elly sabarny 3ala Hawaa
Al ana batkha'yar wala da 3'alo soghiar Hyar alby ma3aa
We Hokm el-'awy bamot fe 'awy we da elly sabarny 3ala Hawaa


'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny

'oloolo dana bardo sa3at be Halaat
Marra aza'al marrat adeelo 3eeny
Min feena 3ala Haalo kolli l-aw'aat
Da tay3bny 'awy tala3 3eeny


At-tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee


Ya tabtab wa dallaa
Ya y'olly ana et3'yakht 3aleeh
Ana aza'al awella
Maho kolli Hamo ezzay ardee

Repost 0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 13:07

Aujourd'hui, dans notre temple d'Hathor, cette belle chanson et ce beau clip de Tarkan. J'espère qu'un ami turc pourra nous traduire les paroles. Mais la barrière de la langue n'entrave pas la beauté de cette chanson. J'espère qu'elle vous plaira aussi.



Verme

Sebebinden doğmuş oldum seçmeden,
Çekeceğim derdim nedir bilmeden
Yüklediğin yükle yıkıldım kaldım aman
Vereceksen akıl verme istemem
Verme verme verme akıl verme
Vereceksen huzur ver,
vereceksen huzur ver.


Azı karar çoğu zarar diyenler,
Niye çok alırlar, hep az verirler
Akla ikna olur aşkı üzenler
Sanma bizden daha mutlu gezerler
Verme, verme, verme akıl verme
Vereceksen huzur ver,
vereceksen huzur ver.


Karı nerden bilsin zarardan dönen,
Geleceksen şimdi dön ben beklemem
Kovulur mu gönül, konduğu yerden
Vereceksen akıl verme istemem
Verme, verme, verme akıl verme
Vereceksen huzur ver,
vereceksen huzur ver.

Repost 0
26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 10:51

Je ne résiste pas à l'envie de partager ce petit bijou que je viens de trouver : un clip de la chanteuse libanaise Najwa Karam, Sho el-mana,  dont j'espère qu'il vous plaira aussi. De quoi commencer un week-end teinté de soleil oriental.

Repost 0
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 03:09

Je voudrais partager avec vous cette chanson de la chanteuse égyptienne Shereen que j'adore. J'espère que vous l'aimerez aussi. Voilà qui met de bonne humeur les jours de grisaille, un petit parfum d'Egypte qui rappelle des souvenirs qui font du bien. Bonne écoute, et donnez-moi votre avis.

C'est sûr, Anne-Marie, je vais dévaliser les boutiques de CD au Caire !!!

 


Mafeesh Marra

mafeesh marra t’arrably tetamenny
yally Habibny li albak beyezlemny
kolli ma aHebbak mennak betaHremny
yeb’a da esmo kalam
3ashan khatry tkallemny tefahemny
3arafny eih ya Habibi Hasal meny
ezzay yetaw3ak albak tegheeb 3anny
weHna beena gharam (2x)

ah ya nary we Haneeny
Haftekrak wenta naseeny
ya Habibi 3ala 3ainy
ata3azem menno bi 3ainy

mafeesh marra t’arrably tetamenny
yally Habibny li ‘albak beyezlemny
kolli ma aHebbak mennak betaHremny
yeb’a da esmo kalam

han 3aleek tensany
we teb’a anany
we terda bi garHak feya
saHla law men gheerak
katar kheerak
ana mayhonsh 3alaya (2x)

mafeesh marra t’arrably tetamenny
yally Habibny li albak beyezlemny
kolli ma aHebbak mennak betaHremny
yeb’a da esmo kalam
3ashan khatry tkallemny tefahemny
3arafny eih ya Habibi Hasal meny
ezzay yetaw3ak albak tegheeb 3anny
weHna beena gharam (2x)

ah ya nary we Haneeny
Haftekrak wenta naseeny
ya Habibi 3ala 3ainy
ata3azeb menno bi 3ainy

mafeesh marra t’arrably tetamenny
yally Habibny leih ‘albak beyezlemny
kolli ma aHebak menak betaHremny
yeb’a da esmo kalam

Repost 0
21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 10:18

Vous avez été sages ? Vous êtes sûrs ? Aller, je partage avec vous cette trouvaille sur le Net : le clip de Nancy, "Ah wo noss" ! Hey, les filles : vous avez vu la beauté avec laquelle Nancy s'amuse ? Ouille ouille ouille, à sa place je ne prendrais pas le risque qu'il s'en aille ! Pour les paroles, je vous rappelle qu'elles sont disponibles  ...

 

 
 
 
Et, histoire de s'amuser un peu, une version parodiée du clip et de la chanson...
 
 
Repost 0
20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 15:41
"Dudu", vous connaissez ? Comment non ?! Bon, pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, et pour le plaisir de ceux qui connaissent déjà, voici le clip de cette chanson de Tarkan, une de mes favorites. En-dessous, vous trouverez également les paroles et, bonus pour ceux qui voudraient se lancer à chanter avec le beau Tarkan, quelques indications sur la prononciation du turc.
 
 
 
 
 
 
 
DUDU

Ağlamadan ayrılık olmaz
Hatıralar uslu durmaz
Kalanlar gideni gönlünde taşır
Aşk sevene yük olmaz
Biz böyle bilir böyle yaşarız

Ooo o da biliyor
Ooo o da seviyor
Ooo
Bile bile kafa tutuyor aşka gözü kara
O yine bildiğini okuyor...

Çiçek gibi tazecik,
Kıymetli bi tanecik,
Ana sütü gibi tertemiz...
Dudu dudu dilleri,
Lıkır lıkır içmeli,
Gözleri derya deniz...
Bu gönül ona torpil geçiyor
Etrafında fır dönüyor
El bebek gül bebektir o...
Ne yapsa inadına hoş görüyor
Kara kara düşündürüyor

Ooo onun da içi gidiyor
Ooo o da tasalanıyor
Ooo
Bile bile kafa tutuyor aşka gözü kara
O yine bildiğini okuyor

Sen güldüğüme bakma,
Gör de duy da inanma,
Tuz buz oldu bu kalp ah on bin parça
Aldığın her nefeste
Attığın her adımda burda olsa
Cancağızım yanımda olsa...

Ata ata dertleri hep içime attım
İnsan gibi yaşamak benim de hakkım
İçimdeki zemberek kırıldı artık
Tamiri mümkün değilse işte o gün yandık
Her gün yağmur yağabilir,
İnsan hata yapabilir,
Birbirimize tutunursak,
Belki güneş doğabilir...
 
 
Voici quelques règles de prononciation du turc, qui ne présente pas de difficulté majeure ; sachez que comme dans beaucoup de langues toutes les lettres se prononcent, les consonnes telles que -g et -s restent toujours dures même devant et entre voyelles, que le -r est bien entendu roulé et le -h aspiré (moins fortement qu'en arabe). Pour le reste :
 
ğ ne se prononce pas, mais signifie que la voyelle qui précède est allongée
ı (-i sans point) se prononce entre -i au fond de la gorge et "-eu" français de "feu" (la seule vraie difficulté de prononciation en turc)
u se prononce "ou" comme dans "chou"
ü se prononce "u" comme dans "rue"
e se prononce "é" ou "è"
ö se prononce "eu" comme dans "jeu"
ş se prononce "ch" comme dans "cheval"
ç se prononce "tch" comme dans "tchèque"
c se prononce "dj" comme dans "Djibouti"
Voilà... Régalez-vous du clip, et si vous en avez le courage ou que personne ne vous écoute, chantez donc. Pour ceux qui apprennent le turc, cette chanson est un bon exercice de prononciation, en particulier le passage "Çiçek gibi tazecik (...) Gözleri derya deniz"...
Repost 0
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 11:12

Aujourd'hui, pour que vous puissiez chanter avec Nancy ce grand classique de la musique orientale, voici les paroles de "Ah wo noss" ; pas trop difficile à pratiquer, vous verrez !

Ah wo noss

Mafeesh Haga tiggi kida

IHda Habeebi kida

Wirgâ'  zayyi zamân

Ya ibni ismâ'ni

Ha itdalâ'ni

Takhod a'aini kaman

Mafeesh Haga tiggi...

Habeebi arâb bossi, iw bossi, boss

Zâ'lân, iza'al

Iza'al nossi noss

LaHsan ha ba'aid

Aba'aid aah we noss aHsib inta akeid khasrân

Habeebi arâb bossi...

Mafeesh Haga tiggi...

Êh da kolli da

Akhadt a'ala kida

Inta ma ibtizHâshi malâm

Tai'ibt yana, yana

Layali Hayrana

Êh da ba'â, wi ikfaya Harâm

Êh da kolli da...

Habeebi arâb bossi...

Mafeesh Haga tiggi...

Di Haga mota'iba

Ikminni tayyeba

mostaHmilâk wi ba'âli ikteer

Habeebi shof ana

Sobirti kam sana

Khadti wa âti mâ'aya ikbeer

Di Haga mota'iba...

Habeebi arâb bossi...

Habeebi arâb bossi...

Mafeesh Haga tiggi kida...

Mafeesh Haga tiggi kida...

 

 

J'ai confié la traduction à ma prof d'arabe dialectal... Je la mets en ligne dès que possible, promis ! Précision : c'est du dialecte libanais, pas égyptien...

Repost 0
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 20:11

ايهاب توفيق

Son nom en arabe ; pour ceux qui apprennent l'arabe, vous pourrez vous amuser à identifier les lettres !

Comme promis, et plus particulièrement à mon amie Sheryne, voici un article sur Ehab Tawfik, un des grands noms de la chanson égyptienne d'aujourd'hui. Non seulement il est une star dans son pays, mais aussi dans le monde arabe et même au-delà.

 

De son vrai nom 'Îhâb Ahmad Tawfîq, il est né au Caire dans une famille qui va reconnaître et accepter sa vocation artistique.  Il commence à chanter dans son école à l'âge de 9 ans, et c'est à cet âge là aussi qu'il apprend à jouer du ûd. Plus tard, il fait des études universitaire de musique au Caire, obtenant un « Master Degree » pour son mémoire sur « La chanson égyptienne dans la seconde moitié du XXe siècle », puis obtient en 2002 un doctorat en musique et chant arabe, consacrant sa thèse à la chanson égyptienne de la même période.

 

Il a été beaucoup influencé par le style pop égyptien (al-jil) du chanteur d'origine libyenne Hamid el-ShaeriLes chansons d'Ehab, en dialecte égyptien, parlent d'amour, bien sûr, mais aussi des relations humaines et du quotidien. Chanteur de talent, à la voix chaude, Ehab a su faire redécouvrir à la jeunesse arabe son héritage musical tout en le modernisant. Ainsi, il a permis à la musique égyptienne de dépasser l'aspect folklorique sans perdre son authenticité, et de lui faire largement dépasser les frontières du monde arabe.

L'album Habeeb el-'alib (2001).

Comme d'autres artistes égyptiens, Ehab Tawfik se soucie aussi du monde qui l'entoure et n'hésite pas à s'engager dans des causes humanitaires. En 2001, il donne un concert devant 50 000 personnes au profit de la population irakienne, alors que sévit la guerre du Golfe. Il a également pour projet de réunir des fonds pour construire des écoles pour les enfants irakiens victimes de la guerre, en partenariat avec l'UNESCO.

 

L'album Habibi We Nour Ainoh.

Mesdames, vous pouvez vous mettre sur les rangs : le bel Egyptien est célibataire ! Mais dépêchez-vous, car des rumeurs annoncent qu'il serait amoureux...

Carnaval Clip, une compilation de ses meilleurs video-clips...

Je vous parlerai plus particulièrement de son dernier album en date, Hobbek 'Alemni, sorti en 2005, et qui est un régal. L'album commence par l'excellente chanson "Ya Salam", caractéristique du style d'Ehab ; on y retrouve l'art des percussions égyptiennes, inégalées dans tout le monde arabe, et le choeur répondant au soliste, dans un ton résolument moderne sans tomber dans l'occidentalisme ; une chanson à écouter d'urgence quand vous avez une petite baisse de moral : le sourire égyptien version musicale ! Ensuite vient "Heya naksak", avec son intro à percussions et flûte qui assimile la tradition ; la chanson, qui a parfois des accents de musique égyptienne "rétro", adopte un rythme résolument pop orientale, tout aussi entraînant que la précédente. "Kem youm" est une chanson dans laquelle Ehab donne la mesure de sa maîtrise des traditions vocales, tout en créant une atmosphère qui lui est propre, une pop égyptienne plus douce que les précédentes. J'adore "Adda alayia", très bon exemple de cette pop égyptienne qui mêle tradition et modernité avec talent, aux accents de baladi, avec une voix extraordinaire. "Albi fe hera" explore le registre de la chanson douce, dont elle renouvelle le genre sous certains aspects. "El-Habeeb elghali", que j'adore également, est elle aussi caractéristique de cette pop égyptienne qui assume son héritage musical, rythmée et ponctuée par un choeur. "Anani" joue la carte de la rencontre entre la chanson "rétro" de l'époque des grandes stars du passé, qui se marie admirablement avec des sons actuels, un vrai régal là encore. "Hobbek alemni", qui donne son nom à l'album, est une chanson douce, sorte de "slow" qui arrive moins à me convaincre, même si la voix d'Ehab est très belle ; question de goût... mais j'y vois un côté plus "commercial" malgré tout, où l'influence occidentale est moins bien assimilée, car trop présente.

Le dernier album, Hobbek 'Alemni (2005) : un vrai coup de coeur.

En tout cas, Hobbek 'Alemni est un album à découvrir d'urgence si vous ne le connaissez pas encore.

Le site officiel d'Ehab Tawfik étant encore en cours de construction, je vous donnerai le lien dès qu'il sera disponible. 

Repost 0