Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 14:26

"Vae victis", le fameux "malheur aux vaincus" des Romains, accompagne le réveil un peu groggy des amateurs de foot ce matin. Les médias vont bon train au sujet de formules percutantes pour en rajouter encore sur le geste malheureux de Zidane hier soir. Lui qui a été adulé, qui a été un modèle et un espoir pour des tas de jeunes et pas seulement en France, voilà qu'on se prépare à le lyncher médiatiquement pour un dérapage dont il n'est pas le seul responsable, il me semble. On ne sait pas ce que l'Italien lui a dit, certains pensent à une injure personnelle ou même raciste, mais pour qu'il sorte de ses gonds, ça a dû être assez brutal. Il a toujours été quelqu'un de posé et calme, je ne vois pas d'autre explication...

Je ne suis pas amateur de foot, vous l'aurez compris, et j'aime bien chahuter un peu les supporters et les taquiner, je m'insurge contre certains aspects qui me dépassent, mais Zinedine Zidane garde pour moi l'image de quelqu'un de bien. Ce garçon qui a montré que la fameuse "intégration" n'était pas à faire mais se faisait au quotidien dans la réalité. Ce garçon qui, malgré la gloire et la fortune, n'a jamais oublié les siens, ni là d'où il venait, qui a toujours tenu des propos sensés (si rares dans le milieu du sport...) ; qui a su faire tant de fois preuve de générosité en s'impliquant dans des actions en faveur des jeunes et des défavorisés ; un des rares modèles positifs de réussite offert ces dernières décennies, non pas les rêves factices et truqués de la télé-réalité.

Bref, je n'aime pas le foot, mais je trouve que le procès médiatique de Zidane, dire qu'il termine sa carrière sur un faux pas est injuste. Avec tous ces moments forts qu'il a offerts à son public et ce qu'il a apporté à la société française à travers son image, c'est se montrer ingrat. Et même si je suis loin d'être un fan de sport, eh bien il restera à mon avis un personnage marquant d'une période et peut être fier de ce qu'il a accompli. Vous me direz : oui, mais justement, en tant que modèle, il aurait dû savoir se contrôler... Mais peut-être que quand on saura ce qui lui a été dit, on réalisera aussi que le modèle, à ce moment-là, c'était aussi de montrer qu'il ne faut pas se laisser dire quelque chose d'inacceptable, quel qu'en soit le prix... Et puis, comme chaque homme, il a droit aussi à des instants de faiblesse, même en étant une "star", non ?

 

"Panem et circenses" (du pain et des jeux) , vous vous souvenez ? Rien n'a décidément changé depuis l'Antiquité : quand la roue tourne, on n'hésite pas à mettre à mort celui qui était adulé des foules...

Repost 0
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 11:01

Mais ce n'est pas possible, je n'en crois pas mes oreilles... Cette fichue équipe de France de football est en train de nous préparer une nuit aussi infernale que celle de 1998 ! Arrêtez-les, envoûtez-les... volez-leur leurs ballons !

Je fais partie de ceux qui n'aiment pas le foot et qui ont hâte que tout cela se termine au plus vite. Si je peux comprendre qu'on apprécie de regarder ce sport à la télévision, ce que je ne comprends pas, en revanche, c'est qu'on puisse avoir un comportement aussi hystérique : le son de la télévision à fond qui résonne dans tout le quartier, les cris de bêtes à intervalles plus ou moins réguliers, ponctués bien sûr d'insultes en tout genre qui montrent le degré d'imagination de l'amateur moyen de foot (dont, bien entendu, le fameux et sempiternel "pédé"...), le besoin d'aller dans la rue après une victoire brailler et klaxonner, brûler des drapeaux (si si, je vous assure...) ou ce qui leur tombe sous la main, vider des litres de bière...etc. Qu'on soit content, je peux le comprendre ; mais qu'on se comporte en barbare décérébré, j'avoue que j'ai du mal. Si seulement il y avait, je le répète, autant d'énergie pour les choses importantes...

Vivement que ça soit terminé, et que le bon peuple de France retourne à sa léthargie habituelle !

(j'avions oublié le logo...)

Repost 0
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 11:57

Ca chauffe à l'Assemblée Nationale ! Pour une fois, nos élus se sont réveillés de leur petite sieste habituelle à la faveur des propos du premier ministre... Je les imagine très bien, ceux qui étaient sagement endormis, réveillés brutalement par la cohue qui a suivi l'attaque de messire de Villepin contre M. Royale ! hihi ! Trop drôle, quand on pense à la somnolence dont sont habituellement affectés les députés (encore faut-il qu'ils soient présents, me direz-vous...) ! Bon, moins drôle quand on pense qu'ils pourraient s'agiter pour autre chose que se chamailler comme des gamins dans une cour d'école...

Petit rappel pour ceux qui n'en auraient pas entendu parler : messire de Villepin, très en forme dans le genre "je vais encore faire baisser la cote de popularité du gouvernement", s'est lancé dans une diatribe au cours de laquelle il a personnellement accusé François Hollande de lâcheté. Vous vous doutez de l'effet produit : soulèvement indigné dans les rangs de gauche et grande cohue dans l'hémicycle, avec un président de l'Assemblée appelant mollement au calme tandis que le sieur premier ministre poursuivait son propos sans sourciller... La gauche et l'UDF demandent des élections anticipées, et François Hollande exige des excuses publiques.

Je ne me prononcerai pas sur la pertinence ou non des propos, d'autant que je ne les ai pas entendus dans leur contexte. Mais je me demande ce qui se passe tout à coup. Serions-nous en train de sortir du consensus mou ? Allons-nous enfin retrouver des partis traditionnels combattifs, au lieu de laisser la véhémence aux extrêmes ? L'Assemblée va-t-elle redevenir le lieu de foire d'empoigne qu'elle fut à sa création, pendant la révolution ?

Bon, ayons une pensée émue pour ce pauvre François le Petit (ben oui, François le Grand repose en paix en Charentes, riant bien de toutes ces pantalonnades de là où il est...) : déjà que c'est sa femme qui est choisie pour la présidentielle et risque de lui râfler sa place dans l'histoire, voilà qu'il se fait insulter sur les bancs de l'Assemblée par un aristocrate... Avouez que c'est un comble de malchance !

PS : je sais, je suis méchant... mais tous ces politiciens grand-guignolesques le méritent bien, non ? Charles et François doivent bien rire de là-haut !

Repost 0
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 20:57

Nos ancêtres Latins connaissaient bien la formule pour abrutir les foules et faire passer la pilule de politiques désastreuses : qu'on leur donne du pain et des jeux, le fameux "panem et circenses" ! Depuis lors, la recette ne s'est jamais démentie, loin de là, et ce qu'appliquait les empereurs romains doit faire pousser un grand "ouf !" de soulagement à nos politiciens d'aujourd'hui. Ouf, le peuple est occupé avec la coupe du monde de football, pendant ce temps il ne pense plus aux aberrations votées à l'Assemblée, ni aux rêves ultra-libéraux du sieur de Villepin et de ses sbires !

Pourtant, le monde du football aurait tout pour déplaire au bon peuple. On y gagne des fortunes colossales sans trop se fatiguer ; on magouille à tour de bras ; on négocie des arrangements pas toujours très propres... Bref, comme à l'époque de la Rome impériale, où les grands gladiateurs étaient à la tête de véritables fortunes et où les édiles savaient user de cet artifice, c'est joyeusement que le foot envahit les chaumières... LA-MEN-TA-BLE !

Si seulement les hommes mettaient autant d'énergie à établir la paix dans le monde, à contribuer à ce que plus personne ne meure jamais de faim, à ce que notre planète ne devienne pas un vaste dépotoir, etc. Mais voilà : depuis plus de 2000 ans, l'homme n'a pas changé d'un pouce, malgré ses prétendus "progrès". Il suffit de lui donner à voir un spectacle bien abrutissant en s'assurant qu'il a, au moins provisoirement, le ventre suffisamment rempli, souvent de vin (pour les plus raffinés, quand il s'agit de bon vin j'entends...) ou de bière (pour la crème de la crème de l'amateur de football, de préférence de la bière imbuvable, du style Kro...g ...), et le tour est joué... Ce qui est essentiel dans la vie, ce qui est essentiel pour le monde, il s'en fiche. LA-MEN-TA-BLE !

Le pire, c'est que quand on ose dire qu'on ne regardera pas et qu'on ne s'y intéresse absolument pas, on est considéré comme un véritable OVNI - oui, c'est vrai, le bon peuple pratique aussi la formule "faisons les moutons de Panurge"...

J'en appelle donc à toutes celles et à tous ceux - il y en a aussi ! - auxquels le foot et son battage médiatique donne la nausée : entrons en résistance, le foot ne passera pas par notre chaumière ! Si votre mari ou votre épouse, votre compagne ou votre compagnon veut regarder un match à la télévision, inventez tout ce qui sera dans vos moyens pour y échapper : invitez à dîner des amis qui détestent le foot (vous devez bien en avoir...), sautez-lui dessus plus sensuel(le) que jamais et faites durer, faites le grand ménage de printemps en cachant la télé (s'il le faut, coupez le fil d'alimentation sans en avoir l'air...). Bref : RESISTEZ !

Et joignez-vous à moi pour invoquer toutes les puissances divines ou infernales : que la France perde rapidement, afin que nous échappions aux hurlements et autres nuisances sonores de 1998. Pour ma part, j'invoque la terrible Sekhmet et le non moins terrible Seth...

Repost 0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 11:30

Ce n'est pas que je sois resté un catholique fervent, mais cette mesure raffarinesque conservée qui consiste à faire travailler gratuitement les Français, soit disant pour une solidarité avec les handicapés et les personnes dépendantes, ça me hérisse ! Je m'explique...

Faire quelque chose pour venir en aide aux handicapés, c'est plus que nécessaire. Je suis bien conscient du problème, car plusieurs membres de ma famille sont handicapés et on ne fait pas grand' chose pour eux. Je peux même dire que si ma grand-mère est morte prématurément, c'est en partie parce que l'Etat l'a bien laissée seule avec le problème de son fils handicapé ; sans les solidarités familiales et de voisinage, elle n'aurait guère eu de soutien. Combien de lieux en France qui ne sont pas accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite, y compris des lieux publics,  parce que les règlementations qui en font pourtant obligation ne sont pas appliquées ? Combien de personnes handicapées qui vivent dans la misère parce qu'elles n'ont pas le secours de la solidarité familiale ? Où est l'Etat dans les questions concrètes qui touchent au quotidien des handicapés ?

 

Mais pour autant je n'approuve pas que la solution inventée par nos gouvernants plus que nantis soit de faire travailler tout un chacun gratuitement, en supprimant un jour férié. Nombreux sont les Français qui n'ont que de tous petits salaires et auxquels on ponctionne déjà des sommes énormes ; sans parler bien sûr des impôts injustissimes comme la TVA... Il y a là-dedans deux principes que je refuse catégoriquement :

- l'idée même de travailler gratuitement, de ne pas être payé pour son travail ; cela rappelle un ancien droit seigneurial qu'on appelait la corvée (chez nous, en Provence, c'était la "tasque"), journées de travail gratuits dues au seigneur. C'est une porte ouverte à tous les abus. Demain, une journée gratuite de solidarité avec ceci, une autre de solidarité avec cela...

- le fait de créer un nouvel impôt déguisé (il ne s'appelle pas "impôt", mais "journée de solidarité") en ponctionnant de façon aveugle et bien entendu toujours les mêmes, c'est-à-dire les salariés. Honnêtement, quand on voit les maisons luxueuses qui se construisent, les bateaux qui dorment dans nos ports, le train de vie de certains, on se dit que l'argent on pourrait le trouver ailleurs, et que ces gens-là, justement, pourraient faire leur devoir de solidarité. En ces temps de matraquage sur la coupe du monde, pourquoi nos richissimes vedettes du football ne sont-elles pas ponctionnées au nom de la solidarité ? Même chose pour les vedettes du cinéma, de la chanson ou de la télévision...

D'ailleurs, au passage, nos élus nantis de tous bords vont-ils reverser une journée de leurs pharaoniques indemnités pour la "journée de solidarité" ? J'en doute, leurs fortunes personnelles sont bien à l'abri derrière les privilèges républicains.

D'autre part, quand nous ne sommes pas trop naïfs, nous savons très bien que cet argent n'ira vraisemblablement pas aux personnes concernées, mais servira à combler les conséquences d'une gestion désastreuse des finances de l'Etat. On se souvient en son temps de la vignette automobile...

Apparemment, 60% des salariés français ne travailleront pas aujourd'hui. La plupart du temps, en prenant un congé ou une récupération (c'est ce que j'avais fait l'an dernier, malgré les menaces...) ; mais la journée est quand même prélevée, ceci dit on ne travaille pas. Pour les 40% d'autres, c'est le plus souvent contraint et forcé que l'on se rendra au travail ; et impossible d'y échapper pour peu qu'on ait un patron UMP qui traque la moindre dissidence.

Moralité : j'invite les salariés français qui sont obligés de se rendre à leur travail à la défense passive ! Pour une journée gratuite, donnons-leur en pour leur argent :

faisons acte de présence pour éviter les sanctions,

mais ne travaillons pas !

Repost 0
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 14:26

Je suis à la fois triste et révolté par ce que nous annoncent les médias concernant les terribles heures que vit l'Irak. A quelques heures d'avion de nous, toute une population est livrée au chaos le plus total, entre les rivalités d'origine ethnique ou religieuses savamment orchestrées de l'étranger, le banditisme pur et simple, et surtout les exactions quotidiennes des troupes américano-britanniques d'occupation. C'est cela ce que l'Amérique appelle "venir délivrer un peuple de la tyrannie" ?!

Ce qui n'était jusqu'à présent qu'une rumeur se confirme. Non contentes de commettre des abominations dans les prisons où règne l'arbitraire le plus total, les troupes américaines renouvellent les horreurs commises ailleurs, en d'autres temps, sur la population civile irakienne. Les preuves de massacres de civils commencent à être diffusées. Plus discrètes sont les affaires de viol, car aux sentiments de peur et de honte que ressent toute femme victime d'une telle barbarie s'ajoutent des facteurs culturels ; en terre musulmane, une femme violée est non seulement déshonorée (ce qui fait d'elle une double victime), mais c'est toute sa famille  qui en est bouleversée dans son honneur ; ces viols, en dehors de l'aspect purement criminel et inacceptable, contribuent un peu plus à détruire le tissu social irakien. Et comment rester muet et insensible devant les images terribles de ces enfants assassinés ?

Au-delà du drame humain, il y a le drame culturel. Comme l'Afghanistan avant lui, l'Irak est pillé de ses trésors d'art et d'archéologie, dans l'indifférence la plus totale. Ce berceau de civilisations brillantes, qui fut en son temps le centre de gravité de l'art musulman, voit son patrimoine parfois irrémédiablement détruit. Les protestations des spécialistes de l'art et des archéologues n'y font rien. Les intérêts stratégiques et financiers dominent.

L'Amérique du bandit Bush donne au monde musulman une bien sombre image de l'Occident et nous confronte à notre propre barbarie. N'est-il pas temps de dire haut et fort que nous désapprouvons ces exactions, que nous ne sommes pas solidaires de cette Amérique qui est la honte des peuples occidentaux ? Vous me direz, mais que pouvons-nous faire, nous, à notre niveau ? Déjà montrer à nos amis musulmans que tous les Occidentaux ne sont pas d'accord avec ce que décident cyniquement les gouvernements, dire qu'il y a aussi des Occidentaux qui aiment et respectent le monde arabe et la culture musulmane. Ensuite, boycotter autant que faire se peut les produits américains, même si nous aussi nous sommes tenus sous leur domination économique et culturellle. Enfin, envoyer des messages de protestation aux ambassades américaines.

Je sais, je me montre militant en l'occurrence. Mais je suis en colère et révolté, écoeuré par ces Américains qui prétendent diriger le monde à leur gré. Qui sont-ils pour nous donner des leçons quand eux-mêmes ont une telle culture du crime et du mépris d'autrui ? Dieu maudisse l'Amérique, pour paraphraser comme il se doit leur leitmotiv !

Repost 0
4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 00:54

L'Union Européenne se décide enfin à suspendre les négociations avec Belgrade pour faire entrer la Serbie dans l'Union. Quand même ! Il était temps !

Espérons que cette fois, l'Europe se montrera à la hauteur et n'adoptera pas une attitude aussi lâche que celle qu'elle a eu durant la guerre en Bosnie. Comment peut-on accepter l'idée même qu'un pays qui s'est rendu coupable des crimes que l'on sait et qui refuse de livrer les criminels de guerre puisse un jour faire partie de l'Union Européenne ? C'est un affront terrible fait aux victimes bosniaques de la tentative de génocide, et à nos amis musulmans en général. Quel message cela transmet-il au monde que de souhaiter s'allier aux tortionnaires d'hier qui refusent de reconnaître leurs crimes ?

Rappelons au passage que ce qui s'est passé en Bosnie, sous le regard impuissant des soldats de l'ONU, est sans conteste l'une des plus grandes hontes de la fin du XXe s. Qui a pu oublier les visages de ces femmes, de ces enfants, de ces hommes abandonnés par nos dirigeants à un sort qu'on savait terrible ? A quoi cela sert-il de commémorer de façon si ostentatoire  la victoire sur les crimes du nazisme et de tant insister sur la déportation et les camps de la mort, si c'est pour laisser se reproduire sous nos yeux une horreur équivalente sans broncher ? Tant que la Serbie n'aura pas fait ce travail nécessaire de reconnaissance de ses fautes et n'aura pas condamné les auteurs de crimes contre l'humanité, elle doit rester une nation avec laquelle on ne saurait traiter. C'est la moindre des choses à l'égard des victimes.

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Khepri - Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 02:39

Après l'assassinat de coptes à Alexandrie et l'agitation qui a suivi, le triple attentat survenu lundi à Dahab, dans la péninsule du Sinaï, replonge l'Egypte dans l'incertitude. Si l'Occident s'émeut surtout pour ses touristes, la plupart des victimes sont égyptiennes (12 sur les 18 morts annoncés par les autorités égyptiennes) ; des Egyptiens qui sont sous le choc et qui voient à nouveau planer la menace d'une désaffection des touristes, qui serait une catastrophe pour l'économie du pays ; des Egyptiens si accueillants qui ne comprennent pas qu'on puisse perpétrer de tels actes.

Un attentat condamné par les Frères Musulmans eux-mêmes, pourtant connus pour leurs positions radicales. Acte isolé, comme l'attaque des églises coptes à Alexandrie ? Ou stratégie terroriste structurée ? Les autorités ne se prononcent pas encore, mais il semble que l'aspect "artisanal" des explosifs utilisés oriente vers un groupe terroriste restreint plutôt que vers une grande structure du type al-Qahida. Le 25 avril marque le 24e anniversaire de l'évacuation du Sinaï par les Israéliens, ce qui explique peut-être le choix de la date et la signification de cet acte odieux...

Amoureux que je suis de l'Egypte et de son peuple, je suis très triste. Mais je tiens aussi à dire à tous mes compatriotes occidentaux qu'il ne faut pas faire le jeu des groupuscules terroristes et renoncer à se rendre en Egypte. Le pays est sûr et les Egyptiens forment un peuple formidable de gentillesse et d'hospitalité. Fort heureusement, les tour-operators n'enregistrent que très peu d'annulations et il faut souhaiter que cela continue en ce sens ; il ne faut en aucun cas céder à la peur.

Pour info, l' article du journal égyptien al-Ahram.

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Khepri - Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 02:03

20 ans déjà ont passé depuis la terrible catastrophe de Tchernobyl... 20 ans de drames humains sur lesquels on ne s'est guère appesanti, une catastrophe écologique sur laquelle on continue de mentir allègrement. Et 20 ans après, les Etats des pays riches n'ont toujours pas remis en question l'utilisation du nucléaire, malgré cet effroyable exemple des dangers qu'il représente ; nous continuons à vivre sous la menace.

Je pense bien sûr aux victimes, à toutes ces vies sacrifiées par un régime totalitaire, et aux enfants qui aujourd'hui encore paient dans leur chair les conséquences de cette folie. Et je suis partagé entre dégoût et colère. Devant les dégâts irrémédiables que causent chaque jour nos prétendus "progrès technologiques" ; devant ces gouvernants qui mentent pour préserver leurs intérêts et placent idéologie et argent avant l'humain (comme ces gouvernants français auxquels on a curieusement oublié de demander des comptes sur leur attitude de l'époque, avec un nuage radioactif qui aurait bizarrement contourné le territoire français, et qui vont peut-être enfin devoir en répondre devant la justice).

La tragédie de Tchernobyl aurait dû éveiller nos consciences sur la nécessité d'exiger qu'on arrête de faire peser sur le monde la menace nucléaire, qu'elle soit civile ou militaire. Mais nous restons endormis (et moi le premier, hélas !) dans cette folie matérialiste qui obscurcit nos cerveaux plus sûrement qu'aucune propagande. Quel monde allons-nous laisser aux générations à venir ? Il n'est pas trop tard pour se réveiller !

Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Khepri - Actualité
commenter cet article
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 18:32
Repost 0
Published by Ankh-Neferkheperourê - dans Temple de Khepri - Actualité
commenter cet article