Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 14:09

El-Ghûri est le dernier grand sultan de la dynastie des Burgi Mamlûk. Il est décrit comme un homme autoritaire et cruel, mais qui aime aussi les fleurs et la poésie. Religieux fervent, il est très proche des Sufi.

Le mirhâb du mausolée d'el-Ghûri, au Caire.

Profitant de l'anarchie qui règne à la faveur de la succession de Qâyit Bây, Qânsûh el-Ghûri s'empare du pouvoir en 1501. Il s'efforce tout d'abord de pacifier le sultanat et de rétablir son autorité, mais s'attache aussi à développer les armées mamlûk et à engager de nouveaux mercenaires devant la menace ottomane qui se précise. Pour financer cette politique, il doit prendre des mesures très impopulaires qui appauvrissent encore la population égyptienne, augmentant les impôts et les taxes et opérant une réforme monétaire. Ces mesures contribueront grandement à achever de faire haïr les souverains mamlûk du peuple égyptien.

Le navigateur portugais Vasco de Gama, resté célèbre pour avoir ouvert aux Européens la route de l'Inde en contournant l'Afrique par le cap de Bonne-Espérance, privant l'Egypte du monopole des épices.

Pourtant, el-Ghûri ne parvient pas à enrayer le déclin entamé depuis longtemps. Avec la découverte du cap de Bonne-Espérance, les Portugais ont brisé le monopole mamlûk sur les épices et fait chuter dramatiquement les revenus qui en découlaient et étaient essentiels pour l'économie égyptienne. Pour tenter de les contrer, el-Ghûri conclut une alliance avec les souverains du sud de l'Arabie et avec le Gujarat, en Inde ; il fait construire en mer Rouge une flotte, qui va dans un premier temps parvenir à remporter quelques victoires sur les Portugais. Mais en 1509, ces derniers anéantissent la flotte mamlûk lors d'une grande bataille navale sur les côtes du Gujarat, grâce à leur artillerie. Déjà en 1507, la flotte mamlûk de Méditerranée avait été défaite par les Portugais et les chevaliers de St-Jean.

Le Shah Ismâ'il Ier d'Iran, fondateur de la dynastie safavide.

Dès 1515, le sultan ottoman Selim Ier Yavuz prend le prétexte d'une alliance entre el-Ghûri et le Shah safavide d'Iran Ismâ'il Ier pour se lancer à la conquête du sultanat mamlûk ; en effet, le sultan mamlûk avait laissé passer les ambassadeurs envoyés par Isma'il Ier en vue de négocier avec la république de Venise contre les Ottomans. El-Ghûri, peu soutenu par ses émirs, est tué en août 1516 durant la bataille de Marj Dabiq, au nord d'Alep (Syrie), qui se solde par la victoire éclatante des Ottomans et la capture du calife abbasside el-Mutawakkil III ; c'est son artillerie qui a donné l'avantage à Selim Ier, sonnant le glas de la toute-puissance de la cavalerie mamlûk sur les champs de bataille. Les Mamlûk n'avaient pas su anticiper et tenir compte de l'évolution de l'armement et de l'introduction des armes à feu et des canons.

Le complexe d'el-Ghûri près de Bâb Zuweyla, au Caire.

Mais le règne d'el-Ghûri, qui entretient une cour brillante, est aussi marqué par une intense activité artistique et de grands travaux. Prévoyant les difficultés à venir, il fait remanier la Citadelle du Caire et renforcer les fortifications d'Alexandrie et de Damiette. Mais surtout, il dote Le Caire de monuments qui sont de véritables joyaux aujourd'hui encore, en particulier sa célèbre Wikâla (en égyptien « Wekalet el-Ghûri ») ou son non moins célèbre complexe sur la rue el-Mu'izz.

L'une des façades de la cour de la Wekalet el-Ghûri, au Caire.

Son successeur, Tûman Bây, ne pourra résister longtemps aux assauts des troupes ottomanes et Selim Ier fera une entrée triomphale dans l'Egypte conquise et désormais assujettie à son empire.

Le sultan ottoman Selim Ier, qui réalisera la conquête de l'Egypte et mettra fin au sultanat mamlûk indépendant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0038: @nne marie :0075: 01/03/2007 10:24


   Encore pas facile ce matin pour poster un commentaire ! ! ! ! Bon jeudi et bisous du pays de Râ,   @nne marie

Nefred 03/03/2007 12:48

Je sais, il y a des moments où c'est tellement agaçant que je renonce, et ensuite le retard s'accumule... Grrrr ! Pourquoi les dieux d'OB nous font-ils ça ?! lol
Bisous
Nefred

nadaud 01/03/2007 08:07

j'adore les chose que vous faite.Sethy.

Nefred 03/03/2007 12:46

Allah yekhallik, ce qui est la forme pour remercier en égyptien... Heureux que le blog te plaise (on peut se tutoyer ? ).
Amitiés
Nefred
PS : Sethy, voilà qui est bien égyptien. ; )

Dominique :0014: :0050: 28/02/2007 22:53

Bonjour Fred, Je pense bien à toi et espère avoir de tes news.Gros bisous et

Nefred 03/03/2007 12:44

Bonjour, ma chère Domi !
Moi aussi je pense bien à toi et à ta petite famille. Je te donne des nouvelles dès que possible, promis. Ca commence à aller un peu mieux, mais il faut maintenant s'armer de courage pour remonter la pente.
Gros bisous
Nefred