Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ankh-Neferkheperou-Rê
  • Ankh-Neferkheperou-Rê
  • : Pas de sujet précis, mais un ensemble de rubriques, qui évolueront avec le temps. Même si un accent particulier est mis sur l'Egypte. Ce qui compose mon univers et que je souhaite partager... Des passions, des coups de coeur et des coups de gueule, des ré
  • Contact

Papyrus éphémère

 

 

Création et cadeau de Theti

 

 

 

Fouiller

Texte Libre

 

 

 

 

 

  

Message des Scribes d'Ankhneferkheperourê :

 

Fermeture définitive de la Cité dimanche 27 mai 2007.

Vieux Papyrus

Notre Cité

3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 13:54

Bon, pour remonter un peu le moral, reprenons les bonnes habitudes avec la chanson du week-end. Encore Nancy Ajram, cette fois avec "Ana Yalli Bahebbak"... Le clip n'est pas génial, mais j'adore la chanson, issue du dernier album ; encore un souvenir de la route Hurghada / Le Caire, n'est-ce pas Theti ?

 

Ana yalli bahebbak

ana yalli baHebbak waHdi ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli b3omri bib'a ana
3ala wa3di ya wa3di la waHdi ana (2x)


3ala wa3di ya wa3di waHdi ana
ana yalli b3omri bib'a ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli baHebbak waHdi ana



'il hawa ya Habibi il hawa 'asrar
Hîri w ghîri w shaw' w nar
Btis'al kîf bghar 3alayk
W 'albak 3alam 'alby y ghar (2x)



3ala wa3di ya wa3di waHdi ana
ana yalli b3omri bib'a ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli baHebbak waHdi ana


Il dinyi btiHla w ana wayak
Ghayar 3omri blaHza hawak
Makan 'alby bya3ref Hobb
Wala 3indo ghaly lawlak (2x)



3ala wa3di ya wa3di waHdi ana
ana yalli b3omri bib'a ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli baHebbak waHdi ana



ana yalli baHebbak waHdi ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli b3omri bib'a ana
3ala wa3di ya wa3di la waHdi ana



3ala wa3di ya wa3di waHdi ana
ana yalli b3omri bib'a ana
ana yalli brîdak liya ana
ana yalli baHebbak waHdi ana.

 

 

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 19:44

Reprenons les bonnes habitudes : un clip pour le week-end, avec une pensée spéciale pour ukhtî Theti à laquelle ça devrait rappeler de bien bons souvenirs, la route entre Hurghada et le Caire, et nos chauffeurs tous contents de découvrir que nous aimons Nancy Ajram... Et l'exultation, toujours au son du dernier album de Nancy, quand notre escorte de police, la plus lente de toute l'Egypte, nous laisse enfin rouler à notre vitesse et que nous arrivons au Caire, la ville illuminée s'offrant à nos yeux tandis que nous chantons et battons des mains... Tu te souviens, yâ habibatî ?

 

 

Mo3gaba – Nancy Ajram
 mo3gaba moghrama ana ba'a mosh 3ayza ella howa mashito hamsito nazrito betḥarrak alby gowwa (2x)
 ḥadd y'ûllo ḥadd y'ûllo enny baḥebbo el-ḥob be da kollo (2x)
 ḥadd yeḥanin albo 3aleya ana maksûfa arâḥlo we a'ûllo
 mo3gaba moghrama ana ba'a mosh 3ayza ella howa mashito hamsito nazrito betḥarrak alby gowwa
 aywa khatafny bi seḥri gamâlo shû'y bayllo we 3ainy aylâlo (2x)
 khayfa makonshi ana elly fi balo ba3de da kollo
 ḥadd y'ûllo ḥadd y'ûllo enny baḥebbo el-ḥob be da kollo (2x)
 ḥadd yeḥanin albo 3aleya ana maksûfa arâḥlo we a'ûllo
 mo3gaba moghrama ana ba'a mosh 3ayza ella howa mashito hamsito nazrito betḥarrak alby gowwa
 rûḥo ûlûlo baḥebbo we malo mo3gaba bêh we dayba we maylalo (2x)
 weḥna khalas 3asha we 3ayshalo 3omraha kollo
 ḥadd y'ûllo ḥadd y'ûllo enny baḥebbo el-ḥob be da kollo (2x)
 ḥad yeḥanin albo 3aleya ana maksûfa arâḥlo we a'ûllo
 mo3gaba moghrama ana ba'a mosh 3ayza ella howa mashito hamsito nazrito betḥarrak alby gowwa (3x)
 mo3gaba moghrama
Repost 0
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 19:44

 

Surprenant, le dernier album de Natasha Atlas, sorti en 2006, à plus d'un titre. Déroutant au premier abord, presque jusqu'au rejet avec certaines chansons. Et puis on se laisse dans l'ensemble convaincre. Comme à son habitude, Natasha propose une rencontre entre musique orientale et autres mondes musicaux, tout en affirmant la diversité de ses racines orientales. Je dois avouer que tout n'est pas de mon goût dans cet album, mais après tout c'est une affaire de goût. Musique orientale et R&B, musique brésilienne et chant oriental, mais aussi un mélange de gnawa et de musique sa'idi, réminiscences persanes...

 

La pochette est comme souvent partie intégrante de la surprise. Le kitsch auquel Natasha nous a souvent habitués est ici mesuré et l'ensemble à mon sens assez réussi. En couverture, Natasha apparaît vêtue dans la tradition bédouine, avec le niqab bedawi : provocation à l'heure où le voile soulève tant de controverses en Europe ? En tout cas, indication que le tout reste résolument ancré dans la musique orientale. Le livret s'orne de fleurs aux tons roses avec des calligraphies arabes, sur fond blanc ; sobre et efficace. Et à l'arrière, Natasha glisse un clin d'oeil, posant sur sa tête l'un de ces choux qu'on est étonné de trouver dans les campagnes égyptiennes quand on y va pour la première fois, tant ce légume nous paraît résolument occidental...



Les chansons, maintenant, bien sûr, c'est l'essentiel !



« Oully ya Sahbi » est un duo avec Sofiane Saidi, sur fond de flûte et guitare. Une chanson douce, servie par une rencontre intéressante entre deux voix. Sincèrement agréable. Sofiane Saidi est un chanteur d'origine algérienne qui propose lui aussi une rencontre entre musique orientale et musique occidentale ; il explique qu'il a été fortement influencé par la musique égyptienne, en particulier Oum Kalthoum que son père appréciait beaucoup.



« Feen », en duo avec Princess Julianna, est beaucoup plus surprenant au premier abord. A priori, cette rencontre entre musique orientale et ce qu'on appelle actuellement R&B n'apparaît pas évidente. Pourtant, on ne tarde pas à se laisser convaincre, et le duo fonctionne bien. Surprenant, l'une des surprises réussies de l'album.



« Hayati Inta » est ma préférée, sans hésitation. C'est un mélange de musique gnawa du Maroc et de musique sa'idi de Haute-Egypte, ces courants musicaux qui sont à la rencontre entre traditions orientales et africaines. Tout simplement envoûtant ! Le rythme très particulier de ce type de musique, le choeur qui reflète bien ce métissage, tout concourt à faire cette chanson un moment magique...



« Ghanwah Bossanova » me convainc nettement moins, peut-être parce que je n'apprécie guère la musique brésilienne en général et la bossa nova en particulier. C'est le côté « piano-bar » de Natasha que je n'aime pas... Et je trouve qu'ici la rencontre n'est pas convaincante, dans le sens où on se contente de superposer un texte en arabe et une musique latino-américaine. Les mêmes remarques valent pour la chanson « Bab el Janna ». Mais là encore question de goût, après tout.



« Bathaddak », à nouveau en duo avec Princess Julianna, par contre, est une autre de mes préférées sur l'album. Orientale égyptienne et très rythmée, elle surprend un peu par l'intervention en anglais de Princess Julianna, mais là encore le duo fonctionne bien. « Ana ana ana, ana bathaddak... » difficile de se la sortir de la tête.



« Wahashni », avec son intro de qanûn1 et les mélopées de Natasha rythmées par des battements de mains, est une très belle chanson douce. Un beau moment dans cet album hétéroclite, et un régal pour ceux qui aiment le qanûn, un instrument au son magique dont nous reparlerons. A écouter au calme, en fumant une shisha, par exemple...



« Haram Aleyk », orientale et qui culmine avec des percussions, est également l'une des réussites de l'album.



J'avoue par contre ne pas adhérer du tout à « La Lil Khowf », avec Clotaire et Sofiane Saidi. Le mélange orientalisant avec du rap et de la pop occidentale ne m'a pas convaincu, et donne à mon avis quelque chose d'assez désordonné qui n'est pas une réussite.



« Yariet », pour finir, chanson où la voix rencontre seule la guitare, n'est pas désagréable à écouter mais ne m'a pas totalement convaincu. Là encore, la rencontre juxtapose, et c'est un peu dommage. Ceci dit, la voix de Natasha sauve ici la mise.



Pour moi, donc, un bon album donc dans l'ensemble (7 chansons qui plaisent à Nefred sur 10, c'est correct, hihi ! ) , dont vous pouvez écouter des extraits sur le site de promotion qui lui a été réservé sur le net.

 

1- Qanûn : cithare trapézoïdale dotée de 72 cordes métalliques, d'origine persane.

Repost 0
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 14:01

Et plus spécialement pour notre amie Anne-Marie, mais que tous devraient apprécier, deux vidéos de Kazem. La première lors d'un concert au profit des enfants et pour la paix. Un très beau moment, sincèrement... Et la seconde, le clip d'une chanson que j'adore, caractéristique de la musique du Moyen-Orient...


 
 
Repost 0
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 13:50

Et pour continuer à vous faire (re-)découvrir la musique égyptienne, un clip d'Ehab Tawfik avec la chanson "Ya salam", que j'adore. Une pensée particulière pour notre amie Sheryne, qui aime beaucoup Ehab ! ; )

 


 
Repost 0
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 13:41

Pour le week-end, un clip sympa d'un jeune homme charmant qui devrait ravir ces dames... et ces messieurs aussi, bien entendu !

 


Repost 0
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 10:49

Pour bien commencer le week-end et déguster votre rôz be sha3reyya, voici un clip du chanteur égyptien Hisham Abbas, une chanson que j'adore : "Fenoh"... J'espère qu'elle vous plaira et que vous apprécierez le clip, oriental comme on les aime ! Indira, prépare-nous une choré' !

Repost 0
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 13:34

Depuis le temps que je le promets, j'ai enfin trouvé un clip de Kazem el-Sahir ! Je m'empresse donc de vous le présenter, avec une pensée spéciale pour mon amie Anne-Marie qui adore ce chanteur iraqien. Vous allez voir, c'est une très belle chanson et un très beau clip... J'espère qu'il vous plaira. Je n'ai pas encore les paroles, mais ça ne saurait tarder...

 

Je n'ai pas encore les paroles, mais ça ne saurait tarder...
Repost 0
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 00:24

Histoire de bien commencer la semaine, avec le soleil d'Egypte, voici un clip de ma chanson favorite de Tamer Hosni, un chanteur cairote absolument génial. Je suis trop content de l'avoir trouvée et de pouvoir la partager avec vous. Si vous résistez à bouger votre popotin avec cette musique, votre cas est désespéré... d'ailleurs, les charmantes demoiselles vous montrent comment faire, suivez la darbouka  ! Hihi !

Fermez les yeux, vous êtes au Caire...

 

 
 
 
Arrab habibi
 
 
Arrab habibi, arrab ta3laa
Leih sayebni fe nar ya habibi
Leih sayebni fe nar
 
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
 
 
Arrab habibi, arrab ta3laa
Leih sayebni fe nar ya habibi
Leih sayebni fe nar
 
Enta elli fe 'albi
Wala gheri fe 'albak
Yb'aa leih neHtar ya habibi
Leih yb'aa neHtar
 
La tadri wala adri
Teed narak wa nari
Wa tamot wa taraf akhbari
Wa ana amot mel shoaa aHtar
 
Ma t'arrab wa ana arrab
Feha eih law hatta negrab
Meen aref kedda lama t'arrab
NertaH meen deh afkar
 
La tadri wala adri
Teed narak wa nari
Wa tamot wa taraf akhbari
Wa ana amot mel shoaa aHtar
 
Ma t'arrab wa ana arrab
Feha eih law hatta negrab
Meen aref kedda lama t'arrab
NertaH meen deh afkar
 
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
 
 
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
 
T'amel naseeni t'amel bayaani
Law tha'awel tbeed ani
Heyya leyla ya dob
 
Hatgeni tani
MeHtag hanani dah elli
Bena ana wa enta ya omri
Saab anob tdob
 
La tadri wala adri
Teed narak wa nari
Wa tamot wa taraf akhbari
Wa ana amot mel shoaa aHtar
 
Ma t'arrab wa ana arrab
Feha eih law hatta negrab
Meen aref kedda lama t'arrab
NertaH meen deh afkar
 
Ali eb'ad ani habibi
Al eb'ad hal wa ana aseeboh
Law ykhdoh ayen meen ayeni
Ana aroh meen tani wa ageeboh
 
Ali eb'ad ani habibi
Al eb'ad hal wa ana aseeboh
Law ykhdoh ayen meen ayeni
Ana aroh meen tani wa ageeboh
 
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay
 
Ali eb'ad ani habibi
Al eb'ad hal wa ana aseeboh
 
Lalala lay laylaylay lalala laylay
Lalala lay laylaylay lalala laylay...
 
Repost 0
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 18:51

Pour finir ce week-end en musique, égyptienne bien sûr, voici un clip d'Amr Diab et les paroles de la chanson ; désolé, la qualité n'est pas extra, mais je n'ai pas trouvé mieux (pour le moment) . Je sais qu'il y a des admiratrices du beau Amr ! Pour la traduction, j'arrête de promettre, parce que mes traducteurs se montrent très paresseux et que moi-même je ne peux pas encore traduire... On n'est jamais mieux servi que par soi-même, donc il faudra ttendre que j'ai progressé en arabe... Enfin, on se régale quand même, c'est l'essentiel.


Wala 3ala bâlo

 

Habeebi wala 3ala bâlo sho'i eleih

Wala shakheel bali anadee 3aleih

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Choeur : Habeebi wala 3ala bâlo sho'i eleih

Wala shakheel bali anadee 3aleih

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Kefaya enni bâlo leyla w yom

3alaţôl fe khayali w mafeesh nom

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Habeebi wala 3ala bâlo sho'i eleih

Wala shakheel bali anadee 3aleih

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Choeur : Habeebi wala 3ala bâlo sho'i eleih

Wala shakheel bali anadee 3aleih

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Oyôno feeha kalam fe leyl' khallab

Mala 'albi gharam fe aHla 3azab

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri

 

Choeur : Oyôno feeha kalam fe leyl' khallab

Mala 'albi gharam fe aHla 3azab

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri


Dance to the beat with the rhythm of the Nile
Egyptian sounds from the land of the Nile
Dance to the beat with the rhythm of the Nile
Egyptian sounds from the land of the Nile
dance to the beat
with the dance to the beat
with the dance with the dance to the band of the Nile
mystical, magical, and digital sound
Amr Diab's remix have gotten around
3-2-1
Let's dance !

 


Habeebi wala 3ala bâlo sho'i eleih

Wala shakheel bali anadee 3aleih

W layali keteer afakkar feeh wa'aHein

Eleih wala dâri

Repost 0